La visite de Christelle Dubos, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé fait polémique en pleine campagne des municipales

élections mamoudzou
  Christelle Dubos, Secrétaire d’Eta
Christelle Dubos, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé est à Mayotte depuis samedi pour une visite de 4 jours sur le territoire. Une visite placée sous la thématique de la lutte contre la pauvreté. 
Une visite qui fait polémique en pleine campagne des municipales . Les adversaires du maire de Mamoudzou parlent d’une manœuvre grossière destinée à favoriser le candidat soutenu par LREM.

La secrétaire d’Etat a effectué sa première sortie sur le terrain sur les hauteurs de Kawéni , notamment dans la zone dite « Batrolo » où est concentrée une forte population en précarité. Aux côtés de la secrétaire d’Etat, il y avait le maire de Mamoudzou avec une partie de son équipe.  Des images qui ont fait bondir les candidats aux municipales à  Mamoudzou, qui demandent à ce que les dépenses liées à la visite de Christelle Dubos soient imputées au compte de campagne de Monsieur Mohamed Majani , maire de Mamoudzou , candidat à sa succession soutenu par la République en Marche. D’après nos informations , Christelle Dubos a tenu , en marge de sa visite deux réunions politiques , samedi soir et dimanche soir avec les membres de la République en Marche à Mayotte. Ceci expliquerait donc la pétition signée par les 10 candidats , adversaires de Mohamed Majani pour la course pour la mairie de Mamoudzou.  
mairie de Mamoudzou

« Nous, candidats, têtes de listes dans la commune de Mamoudzou, dénonçons avec vigueur, l’atteinte manifeste portée au principe républicain de neutralité de l’Etat et des services publics dans le cadre de la période de campagne électorale, caractérisée par la visite de Madame Christelle Dubos, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, à un mois des élections municipales de mars 2020,dans la commune de Mamoudzou.
Nous constatons avec indignation que le programme de visite qui lui est consacré prévoit durant 4 jours, des séquences dans les quartiers de Kawéni, de Kavani, de Vahibé et de Doujani. A chaque fois, avec des associations saupoudrées par l’Etat et la commune chef-lieu dont l’administration est assurée par des personnalités notoirement connues comme des amis politiques du Maire sortant, candidat à sa propre succession.
C’est scandaleux que le gouvernement, non seulement ne fait rien pour lutter contre la pauvreté de nos concitoyens, mais l'utilise à des fins électoralistes.
Il s’agit, clairement ici, d'une manœuvre politicienne grossière destinée en réalité à favoriser, au moyen de fonds publics, un candidat soutenu par la République en Marche, le parti du gouvernement. 
"Nous nous réservons le droit de porter cet état de fait à la connaissance des instances compétentes et d’exiger que les dépenses liées à cette visite inopportune soient imputées au compte de campagne de Monsieur Mohamed MAJANI" 

Les signataires :
  • Monsieur ALI IBRAHIM
  • Monsieur ANLIMOUDINE BACAR 
  • Monsieur AMBDILWAHEDOU SOUMAILA
  • Madame SAINDOU COMBO NADJATI
  • Monsieur BACAR ALI BOTO
  • Monsieur DHINOURAINE M'COLO MAINTY
  • Monsieur ELYASSIR MANROUFOU
  • Monsieur JACQUES MARTIAL HENRY
  • Monsieur HAMIDANI MAGOMA
  • Monsieur CHIHABOUDINE BEN YOUSSOUF



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live