Marcel, l’artiste qui nous fait passer un merveilleux séjour dans le sublime de notre quotidien

portraits
Marcel Sejour
©Anastasia Laguerra
Marcel Séjour est certainement le peintre le plus célèbre à Mayotte.
Depuis une trentaine d’années, il peint Mayotte, ses paysages et ses visages, avec une passion qui ne faiblit pas. Entre deux coups de pinceau, il nous ouvre les portes de son atelier à Cavani- M’Tsapéré.
De l’extérieur, l’atelier de Marcel Séjour n’est autre qu’une simple case en tôle, mais à l’intérieur l’agencement lui donne des airs de galerie d’art. Au sol, sur les murs, des tableaux par dizaine. De toutes les tailles, de toutes les couleurs, ils suffisent à éclairer la pièce.
Portrait de Marcel Séjour, peintre ivre de Mayotte et des îles voisines.
« C’est pratiquement toutes des personnes que je connais. Elle par exemple c’est ma voisine », lance-t-il en nous montrant un tableau. Il y a ces visages familiers aux regards intenses, mais il y a aussi ces paysages, dont les détails sont troublants de réalisme. Pourtant, il ne s’agit d’aucune plage ou d’aucun lieu en particulier.
Marcel Sejour
©Anastasia Laguerra
« Je peins Mayotte tout simplement. Ce que je connais d’elle, et ce que j’ai envie de faire apparaître dans mes tableaux», explique l’artiste. Ainsi, le Mont Choungui et la barge peuvent se retrouver sur un même paysage, aussi invraisemblable que cela puisse paraître. Mais en grande partie, ce sont des scènes de vie mahoraises qui sont représentées. « Je ne crée rien, j’arrange ». Mayotte, Marcel la connait sur le bout des doigts. Il a 72 ans et cela fait 27 ans qu’il vit sur notre caillou. Il était professeur d’anglais, avant de se consacrer définitivement à la peinture.
Marcel Sejour
©Anastasia Laguerra
« Avant ça j’écrivais, mais les mots étaient trop douloureux. Alors au lieu de les écrire, je les peins. Je ne sais pas être cru avec le pinceau, la peinture m’apaise. » Marcel utilise le fusain et la peinture à l’huile pour donner vie à ses toiles, et le miroir pour corriger ses erreurs. Le peintre et philanthrope est aujourd’hui connu par bon nombre de mahorais. Ces créations sont exposées dans les centre commerciaux ou encore dans les administrations.
Marcel Sejour
©Anastasia Laguerra

Et ces ouvrages sont disponibles à la maison des livres. Mais sa passion pour le pinceau, Marcel peine à la transmettre. « Je donne des cours aux jeunes mahorais qui sont intéressés. Malheureusement, ils sont impatients et pas assez assidus. » En attendant une relève, Marcel Séjour continue de rendre l’île au parfum merveilleuse.