La marche blanche contre l’insécurité interdite par le préfet

manifestation
dispensaire  de Kahani
©Faïd Souhaïli
En droit de retrait depuis bientôt deux semaines pour demander plus de sécurité, les soignants du dispensaire de Kahani ont prévu une marche blanche ce dimanche. Mais celle-ci n’est pas autorisée par la préfecture de Mayotte.
 
Soignants Kahani
Le personnel soignant de Kahani ne veut plus être agressé sur son lieu de travail. ©Faïd Souhaïli
Cela fait une semaine que le personnel du dispensaire de Kahani se prépare pour une grande marche blanche contre l’insécurité prévue ce dimanche 7 juin. Une manifestation à l’instar de celle qui a eu lieu dimanche dernier en Petite Terre et qui a réuni plus d’un millier de participants, malgré le confinement toujours en vigueur à Mayotte.
Les banderoles et les tee-shirts sont déjà prêts.
manifestation contre la délinquance
©ABDOU KAPHET Zohra

Le départ est prévu à 7 h au collège Ali Halidi de Chiconi jusqu’au dispensaire de Kahani. Le personnel de Kahani recevra le renfort des collectifs des citoyens de Mayotte.

Mais le préfet de Mayotte a fait savoir que cette marche serait officiellement interdite. Dans un communiqué, Jean-François Colombet appelle au civisme des Mahorais et rappelle que le rassemblement de plus de 10 personnes pour combattre l’épidémie de Covid-19. Selon lui, ce rassembement provoquerait un nouveau cluster et que la situation actuelle est déjà compliquée.
Banderole dispensaire Kahani
"Dispensaire en pleurs", les banderoles témoignent du désespoir d u personnel face à une insécurité grandissante. ©Faïd Souhaïli

Enfin, il annonce qu’une réunion doit avoir lieu le mercredi 10 juin avec toutes les parties concernées pour trouver des solutions durables aux problèmes d’insécurité que rencontrent les soignants et les patients du dispensaire de Kahani.