Marine Le Pen en tête à Mayotte, grosse percée de Jean-Luc Mélenchon et vote sanction contre Emmanuel Macron

élections
Bain de foule pour Marine Le Pen place de la République à Mamoudzou
Marine Le Pen avait été accueillie avec les honneurs en décembre dernier à Mamoudzou lors de sa visite à Mayotte. ©Ilona Youssouffa/Mayotte la 1ère
Comme on pouvait s'y attendre, c'est Marine Le Pen qui est arrivée en tête du scrutin présidentiel à Mayotte. Elle améliore son score de 2017 de 15 %, confirmant ainsi son poids lors des scrutins nationaux.

Marine Le Pen arrive largement en tête de ce 1er tour de l’élection présidentielle à Mayotte avec  14 958    voix soit 42,67% des suffrages exprimés,  c’est  15,39 points de plus qu’en 2017. Dans les communes du Sud, à Bouéni et Kani-Kéli, elle fait le plein de voix plus de 60%. Des communes où est bien implanté le Codim, le Comité de défense des intérêts de Mayotte, dont certains membres avaient accueilli avec des colliers de fleurs la candidate du Rassemblement national, lors de sa venue à Mayotte en décembre dernier. Son discours ferme sur l'immigration clandestine et la sécurité ont également séduit. Des domaines dans lesquels les Mahorais estiment qu'Emmanuel Macron a failli.

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon améliorent leur score de 15 % par rapport à 2017

Jean-Luc Mélenchon - Outre-mer 2022 (Drupal)
Jean-Luc Mélenchon, invité d'Outre-mer 2022 ©Outre-mer la 1ère

Mayotte a mis le candidat de la France insoumise en deuxième position avec  23, 96% des suffrages exprimés. Jean-Luc Mélenchon améliore aussi son score de 2017  de 15,57 %. Son programme contient une partie réservée à l'Outremer et notamment concernant l'égalité sociale, la vie chère et l'alimentation en eau. Trois secteurs encore bien loin des standards hexagonaux. Il s'agit d'un vote utile et de protestation contre le RN et la LREM, puisque la France insoumise n'a pas d'ancrage à Mayotte.

Emmanuel Macron seulement en 3e position malgré le soutien de la majorité des élus de l'île

Le président sortant, Emmanuel Macron n’obtient que 5936 voix (16,94%)  c’est 2,19 points de moins qu’en 2017. Il finit en troisième position, un score décevant au vu du soutien de la majorité des maires de l'île, des deux sénateurs et d'une député. Et ce malgré une lettre aux Mahorais et une vidéo dans laquelle il a rappelé son bilan et notamment la transformation de l'ARS en agence régionale de plein exercice, la création du rectorat ou encore un plan de convergence d'1,6 milliards d'euros. Emmanuel Macron paie également l'abandon du projet de loi Mayotte alors que les conseillers départementaux se sont opposés à celui proposé par le ministre des Outremer Sébastien Lecornu.

Macron à Mayotte 22 octobre
Emmanuel Macron avait promis le 22 octobre 2019 l'allongement de la piste de l'aéroport de Pamandzi. Le projet est toujours en cours d'études. ©AFP

Mais l’effondrement le plus retentissant vient des LR,  Valérie Pécresse n’obtient que 8% des suffrages alors que François Fillon était plébiscité de de 32,6 % en 2017.   Mayotte a encore moins voté cette année avec 59,69 % d’abstention ce taux était de  56,43%  en 2017