Mayotte : Le chômage massif s’est encore aggravé avec la crise sanitaire

océan indien
Pole emploi Mayotte
©Mayotte la 1ère

Le département de Mayotte compte plus de travailleurs au chômage qu’au travail ! Cette situation singulière s’est encore aggravée avec la crise Covid. L’enquête emploi de l’INSEE montre que 3000 emplois ont été perdus à cause du confinement l’an dernier.

A Mayotte 54 000 personnes sont à la recherche d’un emploi, alors que 49 000 en ont un. Le nombre des personnes au travail a baissé entre mars et mai 2020, à cause du confinement, dit la dernière étude de l’INSEE rendue publique ce jeudi. Ces 3000 emplois perdus étaient essentiellement occupés  par des personnels de service, des employés à domicile, des maçons, des jardiniers etc…dont une majorité de femmes et de personnes nées à l’étranger. L’INSEE mesure l’emploi selon les critères du Bureau International du Travail : un travailleur ne peut être officiellement comptabilisé comme  chômeur que s’il est inscrit à Pôle Emploi, ce qui est loin d’être le cas à Mayotte. L’INSEE distingue trois blocs : 49 000 personnes qui ont un emploi, 54 000 qui en cherchent un, et 53 000 « qui ne souhaitent pas travailler ».

On a connu pire en 2018

Le chômage serait donc de 28% « théoriques ». On a connu pire après la crise sociale, les grèves et les barrages de 2018 où le chômage avait atteint 35% de la population active.

L’application stricte des méthodes statistiques des pays développés donne ainsi des résultats hors normes dans ce département où l’informel domine largement l’économie. Ainsi, si une minorité gagne sa vie par le travail, ceux qui la gagnent bien sont encore plus rares. Seulement 8000 foyers contribuent à l’impôt sur le revenu.