Les habitants d'Acoua bénéficiaires de la solidarité des Mahorais

catastrophes naturelles
Réception des dons de vêtements, nourriture et fournitures scolaires à Acoua après les inondations
La générosité des Mahorais va permettre aux habitants d'Acoua de garnir une garde-robe qui a été emportée par les eaux et la boue dans la nuit de lundi à mardi dernier. ©Papinot Zaïdani

Près d'une semaine après les inondations qu'ils ont vécu douloureusement dans leur chair, les habitants d'Acoua ont eu de quoi se réconforter ce matin. De nombreux dons de vêtements, de nourriture et de fournitures scolaires leur sont parvenus de toute l'île de Mayotte.

Quoi de mieux que la solidarité quand on a tout perdu ? Les habitants d'Acoua ont en tout cas été plus que touchés de voir que les Mahorais des 16 autres communes ont pensé à eux. Il y a un peu moins d'une semaine, les habitants qu quartier Marivatou ont vu la boue et l'eau des rivières de la commune envahir leurs habitations.
Certains ont tout perdu, mobilier, voiture, biens personnels.

Réception et distribution dons sinistrés Acoua
Dépôt de sacs de riz à la mairie d'Acoua. ©Papinot Zaïdani

Une distribution menée par les services municipaux

Un malheur qui n'a pas laissé insensible les Mahorais. Depuis une semaine, partout dans l'île, des collectes s'organisent pour recueillir des vêtements, des denrées alimentaires et des fournitures scolaires. Et ce matin, une partie de ses dons a été rassemblée à la mairie d'Acoua pour y être redistribuée. En effet, les services municipaux ont fait une liste de toutes les personnes dans le besoin.

Réception et distributions de dons sinistrés Acoua
Les élèves sont en vacances scolaires, mais ces fournitures permettront de continuer à travailler leurs cours. ©Papinot Zaïdani

Et pour éviter de gros rassemblements, la mairie a appelé les sinsitrés en petit nombre pour qu'ils viennent dans la salle de délibération pour faire leur choix et prendre ce dont ils ont besoin. Une initiative qui ne réparera pas les dégâts subis, mais qui a le mérite de soulager le cœur de ces habitants meurtris.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live