Canton de M’tsamboro : entre tourisme, activités nautiques et agriculture, c’est la perle (en devenir) du Nord de Mayotte

comité des signataires mtsamboro
Mtsamboro
Mtsamboro et les ilots ©Gwen Lebigot

Ce 9ème canton situé à la pointe nord de l’île, englobe 7 villages dont deux villages de la commune de Bandraboua :

M’tsangaboua et Handréma ; et les deux villages de la commune d’Acoua : M’tsangadoua et Acoua.  On y retrouve également les villages de M’tsahara, Hamjago et M’tsamboro, qui est le chef du Canton.

Résolument tourné vers la mer, ce territoire ainsi découpé offre d’énormes possibilités de développement économiques tournées vers la mer, l’agriculture et les activités récréatives, créatrices d’emplois. Le canton de M’tsamboro s’étend sur 33,6Km2 et compte au total 12.897 habitants.

Si l’on se réfère à l’enquête de l’Insee sur les villages de Mayotte (2017), ce canton de M’tsamboro est bien loti contrairement à d’autres. Il fait partie des territoires ou les conditions de vie sont les plus favorables, voire des conditions supérieures à la moyenne départementale.

Aux élections départementales de 2015, le binôme MDM/UDI porté par Aynoudine Salime et Toyfriya Anassi est sorti vainqueur du scrutin. Au sein de l’Assemblée départementale, le binôme dans l’opposition. Mais ils font partie de de deux commissions chacun. Aynoudine Salim fait ainsi parti de la commission « Coopération décentralisée et affaires européennes » mais également de la commission « Finances, développement économique et touristique ». Quant à Toyfriya Anassi, elle siège dans la commission « Culture, jeunesse et sports », mais dans celle dédiée à l’ « Action sociale, solidarité et santé ».

Durant ces 6 dernières années, ce duo a été quasi absent de la scène médiatique. De par leur présence dans des commissions importantes, il serait intéressant de voir quel a été leur apport dans leur canton notamment en termes d’actions en faveur de la jeunesse, ou dans le quotidien des habitants de ce canton. 9 listes sont en lice dans ce canton. Le binôme sortant ne se représente pas, quid alors du bilan de ces 6 dernières années. Toutefois, Aynoudine Salime soutient le binôme MDM/PS en l’occurrence Hardjati Ousséni et Madi Souffou. Un autre binôme composé de deux personnalités connues de la scène politique se présente sous l’étiquette LR ; il s’agit de Zouhourya Mouayad Ben et Abdoul Kamardine. D’autres personnalités connues se portent aussi candidats dans des binômes, à l’instar d’Abdullah-Big Mikidadi qui fait équipe avec Antufiya Hamidi ; ou encore de Saindou-Battiston Aouladi, binome de Rahamatou M’Chindra. Ces binômes partent sans doute avec un ou deux pas d’avance sur les autres.

Pour les autres listes en présence, on trouve :

  • M. Manssour Demou et Mme Rahamatou Hamidou
  • M. Ahamadi Boura et Mme Zainouni Madi
  • M. Aboudou Aouladi et Mme Maria Saindou Bossa
  • Mme Fatima Binchehi et M. Soilihi Boinali
  • Mme Houzainya Anli et M. Soibaha Chaka

Le canton sera disputé au regard du nombre de listes en concurrence. Mais la multiplication des candidats reflètent aussi les enjeux importants dans ce canton, qui pour certains est laissé à l’abandon depuis plusieurs années. Les enjeux économiques, sociaux et touristiques sont importants ; reste à trouver les moyens et les hommes qui feront avancer le canton et le mettre de plein pied dans le train du développement en y incluant les jeunes.