Nasrane Bacar et Djassim Ahamada sous les couleurs du RCM et de Mayotte à La Réunion

athlétisme
61ae1fcab02a4_261816421-2188766461262464-7258646850114664130-n.jpg
Affiche officielle du meeting de La Réunion ©meeting de La Réunion
Au total, ce sont cinq athlètes aux couleurs de deux clubs de l'île hippocampe qui representent Mayotte, le 11 décembre au meeting de La Réunion. Revue d'effectif.

Parmi eux, on retrouve Nasrane Bacar. La sprinteuse démarre sa saison sous les couleurs de son nouveau club, le Racing Club de Mamoudzou. "Je n'ai jamais été licencié à Mayotte, j'avais plus trop d'envie et signer pour mon île, ça me donne un nouvel élan." Avec son arrivée au RCM, Nasrane Bacar pourra remplir le critère des douze mois de licences consécutif à Mayotte. Le même critère qui avait empêché la championne de France en salle, en 2019, à Maurice, d'être alignée sous la tunique mahoraise.

Nasrane Bacar et Djassim Ahamada sous les couleurs du RCM

Pour le meeting de samedi, la native de Bandrélé sera alignée sur 100 et 200 mètres. "Un chrono sous les 12 secondes sur 100m, ça serait correct" assure celle qui prépare sa saison hivernale et sa dizaine de meetings au programme. "On est encore loin des Jeux et les chronos de samedi n'auront aucune incidence pour 2023." Pour Sébastien Synave, président du RCM, "Nasrane est en mesure de gagner au moins une des deux courses."

61af08d7e7a74_whatsapp-image-2021-12-07-at-10-09-51.jpeg
Nasrane Bacar ©Mayotte la 1ere

Djassim Ahamada, aussi, est là pour ça. Lui aussi à les Jeux des Îles dans un coin de sa tête et a également rejoint les rangs du RCM pour valider sa participation aux jeux malgaches en 2023. A La Réunion, aligné sur le saut en longueur, il lui sera demandé "de tirer son épingle du jeu, montrer qu'on peut compter sur lui." Le duel à la longueur face au réunionnais Yann Randrianasolo fait déjà saliver. Un avant goût avant celui de 2023 où il y aura de la revanche dans l'air après la médaille d'or de Djassim Ahamada en 2015 aux jeux réunionnais. "En 2015, il était favori, il a vraiment hâte de prendre sa revanche et moi de confirmer en allant chercher le record des jeux dans le concours" annonce le nouveau licencié du Racing Club de Mamoudzou. Pour lui, performer sous les couleurs du RCM c'est "du plus, car la moindre perf, la moindre médaille, c’est désormais identifiées comme pour Mamoudzou, pour Mayotte."

Le troisième athlète, c'est Kamel Zoubert. Lui aussi vient de prendre sa licence au RCM. Il sera aligné sur 200 mètres, avec dans sa course, logiquement de Christophe Lemaitre, l'un des rares à avoir couru un 100 mètres sous les dix secondes. "Pour lui, l'idée c'est qu'il soit en mesure, dès maintenant, de faire les minimas pour les Jeux des îles." assure Sébastien Synave, président du RCM et du comité départemental d'athlétisme, avec pourquoi pas un temps sous les 22 secondes. L'an dernier, sur 100 mètres, Kamel Zoubert avait signé un chrono   prometteur, sous les 11 secondes.

Si c'est trois là ont choisi de courir sous la tunique du RCM "c'est un choix logique dans le sens où le club est historiquement connu pour avoir formé les meilleurs sprinteurs de l'île" juge Sébastien Synave. On pense à Hafidhou Attoumani, Myriam Mlazahé et Jeannot Bacar. Pour le président du comité départementale de Mayotte, "ils doivent, dans deux ans, avoir l'objectif de ramener une médaille de Madagascar."

61ae195a7bca1_262311128-444186477243492-6637060474345817068-n.jpg
Kamel Zoubert et son 10 secondes 90 sur 100 mètres ©Mayotte la 1ere

A La Réunion, ce sera également l'occasion de découvrir Fahari Abdallah

Formé à Labattoir, le lanceur de javelot a pris son envol pour l'hexagone et son nouveau club de Fréjus. Aligné sur le concours de javelot, le comité "compte sur lui pour les jeux, donc on lui donne sa chance pour le concerner dès à présent."

Le cinquième laron est un habitué des meetings d'athlétisme. Soultoini Ali signe son retour à la compétition, plus de deux ans après l'or aux Jeux de Maurice.

Sébastien Synave, avec sa casquette de président du comité souhaite surtout "rendre l'athlétisme mahorais visible" samedi 11 décembre à La Réunion "même si on n’est pas nombreux, on veut montrer qu’on est là."

61ae1be90641a_264253628-920861808565743-2443688808631559510-n.jpg
Fahari Abdallah et Soultoini Ali à La Réunion ©comité départemental d'athlétisme