« Nous ne déconfinerons pas le 18 mai. »

coronavirus
Mamoudzou rue de commerce
©Mayotte la 1ere
Le premier ministre a donc arbitré pour le maintien du confinement , tout en accordant une certaine souplesse au secteur économique. Le préfet Jean-François a détaillé ces arbitrages sur le plateau de Mayotte la 1ère.
 
Jean François Colombet Préfet Mayotte
©Mayotte la 1ere
Il n’est donc pas question de déconfiner Mayotte dès le 18 mai a expliqué le préfet de Mayotte mais il est temps de soulager le secteur économique :
« Il faut que les acteurs économiques reprennent un peu de souffle, il faut que les mahorais reprennent un peu d’aisance, nous allons à partir de lundi ouvrir les commerces, notamment les petits commerces... du textile, d’ameublement, les coiffeurs… »
Magasin de vêtement
©Mayotte la 1ere
 

Les bars et restaurants resteront fermés a précisé le préfet

Cette ouverture des commerces doit se faire sous un certain nombre de conditions :  
« D’abord le respect des fiches métiers et surtout les commerçants ne doivent  accepter que les gens qui portent le masque ».
Le masque n’est pas obligatoire, mais le préfet fait appel au civisme de  chacun.  « N’entrez pas dans un commerce si vous n’êtes pas porteur d’un masque »
 
Et le préfet d’annoncer une distribution de masques aux professionnels dès lundi : « Nous allons distribuer des masques aux commerçants pour s’assurer qu’ils seront bien protégés »
Les masques à Mayotte
©Mayotte la 1ere
Même si les règles du confinement restent valables avec notamment l’obligation de l’attestation dérogatoire pour se déplacer, Jean-François Colombet a tout de même annoncé que les gens peuvent se déplacer pour leurs courses et donc aussi faire du shopping puisque les boutiques sont ouvertes.
 

Qu’en est-il de la réouverture des écoles ?  

ecole
©Mayotte la 1ere
« Il faut procéder pas à pas, tranquillement , en sécurité, il faut regarder pour chacune de nos décisions comment réagit l’épidémie. »
Les élèves de Mayotte ne reprendront donc pas le chemin de l’école dès lundi. ça n’était pas possible malgré le travail fourni par le rectorat et toute la communauté éducative.
 « La semaine prochaine nous regarderons si cette ouverture est possible le 25 . C’est ainsi que nous procédons , pas à pas et en sécurité » a expliqué Jean-François Colombet qui considère qu’il reste encore 20%  de l’année scolaire . « Ce n’est pas négligeable pour l’éducation des enfants »
 

Faut-il penser aux vacances estivales  cette année en dehors de Mayotte ?  

Mayotte paysage
©Mayotte la 1ere
« L’horizon que nous avons ne nous permet pas d’aller voir jusqu’à cette échéance ». Donc impossible pour l’heure de planifier des vacances estivales en dehors de Mayotte : «  tout dépend de la trajectoire de l’épidémie » a répondu le préfet.
 

Des Mahorais bloqués à Dubai et à la Réunion.

Passagers

Le préfet dit avoir été alerté par le collectif et par le député Mansour Kamardine sur la situation des mahorais bloqués depuis plusieurs semaines à la Réunion et à Dubai à cause des mesures de confinement.
« J’ai saisi la ministre pour que l’on arrive à mettre en place un vol spécial entre Dubai et la Réunion et entre la Réunion et Mayotte. Je n’ai pas encore arraché  l’arbitrage …. nous sommes sensibilisés à la question et nous ferons tout pour permettre à nos compatriotes de rentrer chez eux le plus vite possible »
 

Le confinement, un échec ?

Le préfet Jean-François Colombet réfute les arguments de ceux qui estiment que le confinement à Mayotte est un échec.
«  je ne peux pas laisser dire le mot échec parce que les mahorais ont respecté le confinement, pendant 4 semaines , le confinement a tenu ... et c’est parce qu’il a tenu que nous sommes aujourd’hui en situation de pouvoir bénéficier des renforts qui viennent de la Métropole... c’est parce qu’il a tenu qu’aujourd’hui nous recevons des respirateurs, des matériels qui nous sont indispensables... c’est parce qu’il a tenu que nous pouvons transférer certains patients vers la Réunion. Si ce confinement ne s’était pas produit dès le début , aujourd’hui nous serions dans une situation beaucoup plus compliqué ».
Et le préfet de rajouter , qu’il faut encore continuer les efforts et surtout porter les maques. Il d’ailleurs annoncé une deuxième commande de 550 000 masques avec le conseil départemental. En plus de 450000 déjà distribués à la population. L’objectif est d’être dans une trajectoire vertueuse par rapport à la situation
« nous essayerons au fil des semaines de converger vers la situation des autres DOM».