On peut être jeune et responsable dixit Ambdilwahédou Soumaïla, nouvel homme fort de Mamoudzou

portraits
Soumaila  Ambdil Wahedou
Ambdilwahedou Soumaïla est le nouveau maire de la commune de Mamoudzou. Et pour la première fois, ce poste sera occupé par une personne originaire de Tsoundzou. ©Mayotte la 1ere
Il est jeune, 38 ans, et déjà près de douze ans d’expérience en tant que conseiller municipal dans la majorité (1er adjoint au maire) et dans l’opposition. Ambdilwahédou Soumaïla, est le nouvel fort de Mamoudzou ; ou tout simplement, le nouvel homme fort de Mayotte.
Il a obtenu 3.824 voix, avec un écart de voix de 676 avec le maire sortant Mohamed Majani. Une victoire sans appel, une victoire qui ne souffre d’aucune contestation et pourtant, selon les spécialistes, le scrutin dans la commune allait être serré.

Mais au final, la coalition portée par Ambdilwahédou Soumaïla a triomphé avec un crédo « Réussir ensemble ». Se réunir ensemble, travailler ensemble, et trouver des solutions pour l’intérêt des concitoyens. Et cette concertation a été mise en place avant même le premier tour ; les têtes de listes avaient entamé des discussions sur la perspective du second tour, avec pour objectif, réfléchir ensemble, apporter collectivement des solutions adaptées à l’ensemble des citoyens.

Le nouvel homme fort de la commune de Mamoudzou insiste sur la mise en place d’une gouvernance partagée avec ces colistiers
 

Nous allons être dans une démarche de concertation, de co-construction, de gouvernance partagée (…), c’est seulement comme ça avec le leadership du maire je serai, que l’on avancera 

Ambdilwahédou Soumaïla


Ambdilwahédou Soumaïla appelle les jeunes à « s’impliquer davantage, à réfléchir, jeunes et moins, vieux ou pas ; car c’est ensemble que les réponses seront trouvées durant cette mandature ». Et c’est avec cet état d’esprit ancré dans la concertation qu’il compte diriger la commune chef-lieu.

Selon lui, les décisions prises de manière pyramidale font désormais parti du passé. Pour ce qui est de son âge, 38 ans, le secrétaire général adjoint du parti LR à Mayotte répond: 
 

On peut être jeune et responsable 

Ambdilwahédou Soumaïla


Ambdilwahédou Soumaïla compte travailler avec tous les conseillers municipaux, majorité ou opposition, pour répondre aux besoins, aux aspirations nombreuses des administrés de la commune.

Quant à ceux qui lui président un mandat compliqué en raison de la fusion de sa liste avec d’autres listes, Ambdilwahédou Soumaïla réplique :
 

Il n’y a pas de mandat facile ; l’engagement de tous dans l’intérêt général de la population reste notre leitmotiv, notre credo et il n’y a donc pas lieu d’avoir ou de prévoir des divisions.

Ambdilwahédou Soumaïla


Et le premier dossier qui l’attend c’est celui de la rentrée scolaire du mois d’aout.
Conscient qu’il faudra prendre des décisions relatives à la protection de tous face au coronavirus, Ambdilwahédou Soumaïla estime que des choses ont été commencées à ce sujet.

Certaines, il faudra les poursuivre, d’autres devront être corrigées mais l’essentiel reste de préparer la rentrée dans de bonnes conditions d’une part, d’autre part, il s’agit de sensibiliser, informer la population sur cette maladie et sur le respect des gestes barrières.

Avec cette élection, la commune de Mamoudzou à 15 sièges à la CADEMA, la communauté d’agglomération Mamoudzou-Dembéni. Dembéni, la commune voisine qui a aussi élu un nouveau maire, classé divers droite. Et au sein de cette structure, Ambdilwahédou Soumaïla compte privilégier la même méthode de travail, la concertation. Pour lui,
 

La CADEMA doit être le moteur de développement de l’aménagement de notre territoire intercommunal ; il faut trouver les voies et moyens pour créer les conditions de porter les grands projets structurants de notre territoire (…) et il n’y a aucune crainte à avoir à ce niveau-là avec la nouvelle équipe municipale de Dembéni.

Ambdilwahédou Soumaïla


Rendez-vous dans quelques mois pour juger des premiers résultats de la politique de cette nouvelle équipe.
Intervention du nouveau maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaili ©Mayotte la 1ère