Canton de Ouangani : entre mer et terre, le tourisme vert, levier de développement d’un canton en construction

politique ouangani
Vue de Ouangani.
©Mayotte la 1ère

Le canton d’Ouangani, le 10ème se situe au centre de l’île. Un canton qui regroupe deux communes ; celle d’ouangani et sa voisine Chiconi. L’une a une emprise sur la terre et sur l’autre sur la mer.

Ce canton s’étale ainsi sur 26,4Km2 et compte une population de plus de 18.498 habitants. Il englobe les villages de Kahani, Coconi, Hapandzo, Barakani, Ouangani, chef-lieu du canton, Chiconi et Sohoa ; soit 7 villages.
Aux dernières départementales en 2015, le binôme LR, composé de Soibahadine Ibrahim Ramadani et Moinécha Soumaïla, l’a remporté.

Soibahadine Ibrahim Ramadani et Moinécha Soumaïla
©CG976

Tous deux siègent dans la majorité sortante du conseil départemental ; dont Soibahadine Ibrahim Ramadani préside la destinée depuis 6 ans. Moinécha Soumaïla s’est vu elle, confier la présidence du conseil d’administration du SDIS de Mayotte.

L’ancien sénateur de Mayotte (2004-2011) a présidé le Conseil départemental durant ses six ans sans contestations. Pour cette élection de juin 2021, ce duo ne se présente pas, laissant le champ libre à d’autres listes. Le canton est convoité par plus de 5 listes.

En lice des candidats plus ou moins connus du public pour d’autres fonctions comme Attoumani Harouna et sa binôme Zalifa Assani, connus, l’un pour être vice-président du CDTM depuis une dizaine d’années, et l’autre, pour co-présider l’association de parents d’élèves, la FCPE.

Ce binôme est estampillé LR. Rastami Abdou est connu pour avoir été élu conseiller départemental lors du mandat 2011-2015. Pour ce scrutin, il fait équipe avec Nainmati Issa. Ces deux binômes partent sans doute favoris de ce scrutin qui s’annonce compliqué ou chaque équipe voudra s’emparer des sièges laissés vacants par le duo sortant.

Pour les autres listes en présence, on trouve :

  • Mme Fatima Said Chaka et M. Fahar Madi
  • M. Saindou Attoumani et Mme Bibi Chanfi
  • M. Amine-Djamaël Noudjoumouddine et Mme Adidja Yssoufou

Ce canton d’Ouangani, emprise entre terre et mer, offre beaucoup possibilités de développement, notamment du tourisme, de l’agro-tourisme et des activités nautiques. L’agriculture fait également partie des éléments de développement de ce territoire ; la présence du lycée agricole, du jardin botanique et de nombreux champs d’Ylang renforcent cette idée de faire de ce canton le centre de développement agricole et agro-touristique du département. Reste à investir dans les infrastructures adéquates et à leur mise en œuvre pour faire réaliser concrètement l’idée.

C’est autour de cette idée que vont se jouer les enjeux de ce scrutin à venir. Le bilan du binôme sortant sera scruté à la loupe, même s’il ne pourra pas répondre de ces 6 années à la tête du canton.