publicité

Les pamandziens sont passés à côté d'une hausse des impôts locaux

La fin de la grève à la mairie de pamandzi met fin à une tentation d'augmenter les impôts locaux pour financer l'indexation des salaires. L'explication du maire implique que l'accord signé n'a fait que remettre le problème à plus tard

Le maire de Pamandzi accompagné de l'ancien préfet de Mayotte
Le maire de Pamandzi accompagné de l'ancien préfet de Mayotte
  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
Les collectivités territoriales ont-elles le choix entre la mise en place de l’indexation des salaires à 40% et leurs équilibres budgétaires ?
Après deux longues semaines de négociations, une porte de sortie a été trouvée entre les syndicats et l’équipe municipale : plus 5% en 2017 et les autres 5% l’année suivante pour atteindre les 40%.
Les délégués syndicaux affirment avoir mis en avant l’intérêt général : la réouverture et le bon fonctionnement des services de la commune de Pamandzi. De son côté, le maire Mahafourou SAÏDALI a reconnu que cela permet de ne pas augmenter les impôts locaux. 
Cette démarche ne consiste-t-elle pas à remmetre le problème à la fin 2018 ? Combien de communes ou de communautés de communes vont-elles se retrouver devant la même situation ?

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play