Plus de Mahorais sur les listes aux municipales à La Réunion cette année ?

élections
Départ Réunion Bagaes
Les Mahorais devraient être un peu plus nombreux sur les listes pour les municipales à La Réunion, ils sont de plus en plus sollicités par les candidats et les partis politiques.
Les originaires de Mayotte ne sont pas nombreux à siéger dans des conseils municipaux à La Réunion. Elles sont pourtant nombreuses les familles mahoraises à s’y être  installées. Pratiquement dans toutes les communes de de "l’île aux grands spectacles" se trouve une importante communauté. Historiquement c’était dans les communes du Port, de Saint André, Saint Pierre Saint Louis et Saint Dénis où ils étaient les plus nombreux. Maintenant toute l’île accueille des familles mahoraises.
Le maire de Saint Dénis, Gilbert Annette reconnaît le poids de la communauté mahoraise dans sa commune et les gestes envers elle sont nombreux : 
Inauguration Place Bamana à Saint Denis

https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/saint-denis-place-hommage-communaute-mahoraise-606931.html

Une femme originaire de Sada est bien adjointe au maire au Tampon mais elle est l’arbre qui cache une grande forêt.
En fait les mahorais s’impliquent peu dans la gestion des affaires communales ailleurs qu’à Mayotte. Cette situation les fait passer pour ceux qui ne sont là que pour profiter de leur statut de français avec tous les avantages sociaux qui vont avec sans s’intéresser à la vie de la cité. Les autres communautés de l’Océan indien, notamment les malgaches et surtout les comoriens s’impliquant beaucoup plus.
De nombreux mahorais affirment ne pas voter à la Réunion où ils sont installés en famille depuis des années réservant leurs votes aux scrutins qui se déroulent dans leur département d’origine.
Mayfootball
Les mahorais sont bien représentés dans le sport, notamment le football. Ici la "sélection" de football des mahorais de la Réunion.

La situation devrait changer aux prochaines élections municipales, notamment à Saint Pierre et à Saint Denis ou des mahorais auraient été sollicités pour figurer sur des listes.
Des candidats ont des discours spécifiques pour cibler ces administrés-là. Une campagne qui consistait pour les candidats à avoir dans leurs équipes un originaire de Mayotte chargé de transmettre la bonne parole au sein de la communauté. Une étape importante devrait être franchie si les promesses de les faire figurer sur les listes sont tenues.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live