publicité

Un policier de la Bac a fait usage de son arme sur un individu à Kawéni.

Une interpellation d'individus soupçonnés d'agressions à Kawéni a failli mal tournée. Un policier de la Bac ( brigade anti-criminalité) a du ouvrir le feu sur un homme qui l'aurait menacé avec un bâton clouté. 

BAC © Police nationale
© Police nationale BAC
  • Par Toufaili Andjilani
  • Publié le , mis à jour le

En début d’après-midi ce mardi 2 avril,  à hauteur du stade de Kawéni dans la commune de Mamoudzou, des policiers de la BAC sont intervenus suite à un appel pour une agression commise par plusieurs individus originaires de Bandrajou , un quartier de Kawéni. Lorsque la BAC est intervenu, elle a réussi à interpeller deux des auteurs de l’agression mais un troisième individu serait arrivé par derrière et aurait tenté d’étrangler un policier de la BAC qu’il a jeté à terre. Le policier qui était à terre, couché sur le dos a vu l’individu s’emparer d’un bâton clouté avec lequel il allait lui porter des coups sur la tête selon un témoin de la scène.Le fonctionnaire a donc sorti son arme administrative et en a fait usage à une reprise. Le policier a tiré un coup en visant la jambe de son agresseur. L’homme de 25 ans est donc blessé à la cuisse.Il est en soins intensifs à l’hôpital mais gardé par des policiers sous le régime de la garde à vue.Trois autres individus sont également interpellés et placés en garde à vue. Ces personnes incriminées habitent depuis quelques semaines dans le quartier de Bandrajou à Kawéni. Elles vivaient auparavant dans le quartier Batrolo qui a été totalement rasé par les autorités de l’état à la demande la famille propriétaire du terrain. C’était en décembre dernier. Les individus interpellés ce mardi 2 avril sont des délinquants multi-récidivistes bien connus par les services de police.L’un d’entre eux vient de sortir de prison selon une source policière. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play