Port de Longoni 2025

aménagement du territoire
MAYOTTE port de Longoni 2025
La phase 1 des projets, du port de Longoni devrait se concrétiser en 2025 ©Géraldine Louis
Le port de Longoni est en mutation depuis quelques années. Et les transformations ne devraient pas s’arrêter là. Le gestionnaire actuel, Mayotte Channel Gateway prévoit des travaux d’extensions et de création de quais pour anticiper le développement de l’activité. 80 millions d’euros d’investissements sont prévus. Et ce, malgré le spectre du conseil portuaire du 22 avril prochain.

MAYOTTE port de Longoni 2025
Le quai numéro 2 a été mis en service en 2010. Aujourd’hui, c’est là que débarque la quasi-totalité des conteneurs, jusqu'à 85 000 par an. ©Géraldine Louis

  Un navire amarré quai numéro 2. Des grues qui en déchargent la cargaison. Des camions vides ou transportant des conteneurs qui se croisent dans un balai incessant. L’activité bat son plein sur le port de Longoni en cette chaude matinée d’Avril. Ici, l’activité a augmenté de 8% sur une année. Une hausse qui devrait se poursuivre, à tel point que d’ici le début des années 2030, le port serait saturé. “ Il faut déjà anticiper cette capacité de stockage. Il faut absolument réagir avant 2030, avant l’augmentation des capacités. Les statistiques telles qu’elles sont proposent un doublement des besoins pour 2037 et un triplement des besoins pour 2047»Vincent Liétar, directeur développement aux aménagements du port de Longoni.  

MAYOTTE port de Longoni 2025
Regain d'activité sur la port avec le déchargement du navire ©Géraldine Louis

Le port change de visage

La mécanisation de la manutention, l’organisation et l’informatisation des outils. Des changements importants mais qui ne se voient pas toujours.«On ne travaille plus de manière «artisanale». Les dockers et les pointeurs travaillent avec des tablettes qui envoient leurs informations directement à la centrale. Et tout ça se sont déjà d’énormes changements. Les procédures de sécurité pour accéder au port etc… » énumère Vincent Liétar. Des changements déjà opérés sur le port qui en appelle d’autres.

Il est urgent qu’on ait d’autres moyens d’accoster. En tous cas on veut redonner de la sécurité à ce port à la fois en termes de fonctionnement mais aussi de capacité.

Vincent Liétar, directeur développement aux aménagements du port de Longoni

Le quai numéro 1 est en réparation, il devrait être livré en fin d’année.  Aujourd’hui, le port ne fonctionne qu’avec un seul quai, le numéro 2. Une fois que le quai 1 sera opérationnel, il sera associé au contrat du gaz et du ciment puisqu’il y a un silo. En projet, le remplacement des berges qui sont aujourd’hui à l’intérieur de la darse ; le petit bassin abrité à l'intérieur du port, et qui sont très abimées. C’est sur l’actuelle berge que le quai numéro 3 sera construit d’ici 2025.

Aujourd’hui on ne fait pas que gérer le port, on le fabrique. C’est assez rare en France dans la mesure où tous les ports sont déjà construits.

Vincent Liétar, directeur développement aux aménagements du port de Longoni

Un 4eme quai flottant devrait compléter le tout. «Le quai flottant qui nous évite un tas de problèmes environnementaux notamment puisque ce sont des pieux qui viennent l’ancrer. L’eau est libre au-dessous. C’est comme un bateau. Il fera 270 mètre de long. Les camions pourront descendre dessus, il y aura 2 grues posées dessus. Il sera associé au quai numéro 2 et il permettra d’accueillir ce que l’on appelle «les mains liners» les bateaux principaux qui font les grandes lignes» précise Vincent Liétar. Les bateaux principaux accosteront sur les quais 2 et 4. Les bateaux régionaux accosteront sur les quais secondaires ou il y a moins de tirant d’eau, 11 mètres.  

MAYOTTE port de Longoni 2025
Vincent Liétar explique les futurs emplacements des quais. En violet foncé le quai 3 et en orange l'extension et le quai flottant. ©Géraldine Louis

Le port dispose aujourd’hui, d’une capacité de stockage maximum de 7000 conteneurs. Au début des années 2030, elle sera de 40 000 conteneurs. Pour les stocker, il faut gagner de l’espace. D’abord, en rasant une partie de la colline située au centre du port. Ce seront 7 à 8 hectares de plateforme de stockage supplémentaires. «C’est un obstacle au fonctionnement du port. On ne travaille pas sur une colline avec des conteneurs. Mais on voudrait s’en servir comme réserve en équilibre déblai -remblai comme on dit techniquement. On enlève un volume de terre de cette colline, pour le mettre sur un remblai de plateforme ou de quai. Il n’y a pas d’envoi dans une décharge ou sur un terrain sauvage évidemment» rassure le directeur développement aux aménagements du port de Longoni.

Cet aménagement permettra la création d’une plateforme au sud du port. Une plateforme qui permettra l’accès direct à la route nationale. «Alors qu’aujourd’hui il faut remonter pratiquement 700 mètres pour aller jusqu’au portail. Ça sera 200 mètres à peu près avec la plateforme. Un nouveau portail sera construit, il possèdera 5 voix d’accès: 3 entrées et 2 sorties.» Une extension est prévue côté ouest, vers la plage de Longoni en concertation avec les élus responsables et les associations environnementales.  

MAYOTTE port de Longoni 2025
Le chantier est en cours pour accueillir une plateforme de stockage. L’espace est situé à une centaine de mètres du nouveau portail. Un nouveau pont roulant y sera déployé pour faciliter le stockage. ©Géraldine Louis

Une anticipation nécessaire

Pour doubler les capacités du port d’ici 15 ans, le gestionnaire du port veut anticiper les projets de création de quai et d’extension, dès maintenant. MCG devance les besoins puisqu’entre concertation et validations réglementaires, ces projets prendront plusieurs années.  

80 millions d’euros, c’est la prévision pour la phase 1. L’avant-projet entamé depuis un mois donnera des chiffres beaucoup plus précis. Selon les techniques de fabrication des quais etc…

MAYOTTE port de Longoni 2025
Les nouvelles grues sont arrivées en décembre et ont été montées sur place en 6 semaines par les équipes locales. ©Géraldine Louis

3 nouvelles grues pour un montant total de 1O millions d’euros, c’est la dernière acquisition de la MCG. «On a déjà investi 60 millions d’euros sur le port. On investira d’ici 2025 plus ou moins 80 millions de plus, ajoute Vincent Liétar .Il faut se rappeler que l’investissement global de la DSP prévu dans la convention, c’était de 104 millions d’euros. Si on arrive déjà à cette étape-là, on aura déjà rempli le contrat» se félicite le directeur développement aux aménagements du port de Longoni.  

Des investissements conséquents alors même que le 22 avril, le conseil portuaire devra statuer sur la délégation de service public du port de Longoni. Pas de quoi inquiéter Ida Nel, la présidente de Mayotte Channel Gateway «Je suis absolument sereine parce qu’il ne respecte pas la procédure. Il faut d’abord analyser ce que l’on fait, passer une commission technique de coordination pour voir ce qui manque. C’est une procédure de presque un an. Monsieur Kamardine qui a signé avec ses collègues, il y a surement quelque chose derrière (…) Parce qu’il y a un système juridique, on n’est pas dans la république bananière, on est un pays avec des droits.  

MAYOTTE port de Longoni 2025
MCG a un contrat de DSP qui court jusqu‘en 2028. ©Géraldine Louis

Il faut absolument que Mayotte, au sens large, que ce soit MCG, le département ou ses partenaires de l’Etat prennent en compte les besoins qui vont doubler ou tripler d’ici 25 ans.

Vincent Liétar, directeur développement aux aménagements du port de Longoni

«On essaie de nous bloquer à droite à gauche, mais demandez à ces gens-là qu’est- ce qu’ils ont fait pour Mayotte? Qu’est-ce qu’ils ont réalisé pendant tout ce temps? s’indigne Ida Nel. Les investissements seront faits malgré tout» assène la présidente de Mayotte Channel Gateway.