Qualité de l’air : « entre Koungou et Passamainty, on suffoque un peu »

qualité de l'air
STM embouteillage
A l’occasion de la journée de la qualité de l’air, Bruno Brouard- Foster, directeur de Hawa Mayotte, était l’invité de Zakweli ce mercredi matin.
Bruno Brouard
Hawa Mayotte est un laboratoire règlementaire qui suit les directives européennes en matière de qualité de l’air. A Mayotte, comme partout en Europe, on mesure les polluants comme l’oxyde de soufre, l’oxyde d’azote, l’ozone et les particules fines.

Bruno Brouard-Foster explique qu’il y a trois sources principales de pollution à Mayotte : « les centrales de production électrique de Longoni et des Badamiers. Ce sont des groupes électrogènes, leurs émissions sont toutefois contrôlées. La circulation des véhicules, et le brûlage des ordures ou des déchets agricoles ». Selon le directeur de Hawa Mayotte, le trafic routier représente une source considérable de pollution surtout sur l’axe Koungou Passamainty ; « on suffoque un peu ».
Bruno Brouard- Foster, directeur de Hawa Mayotte, était l’invité de Zakweli ce mercredi matin.
Chacun peut participer à l’amélioration de la qualité de l’air, surtout n’utilisant pas sa voiture sur les petites distances. Enfin, Bruno Brouard-Foster souligne l’effet positif du port du masque, pour filtrer les particules fines.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live