Quatre Comoriens sont morts noyés au large des Canaries

immigration
Canaries
Les Canaries ©DIRSCHERL REINHARD / HEMIS.FR
Ils essayaient de rejoindre l’Europe en passant par les Canaries espagnoles dans l’Atlantique. Le bateau gonflable surchargé de migrants africains sur lequel ils avaient embarqué a chaviré

Mahamoud était chauffeur de taxi aux Comores. Comme beaucoup de ses compatriotes, il a voulu émigrer coûte que coûte. Ils étaient un groupe de 5 Comoriens parmi les quarante passagers, un seul a survécu.

Pour rejoindre les Canaries, les Comoriens voyagent vers Dakar où ils n’ont pas de difficultés de visas. Direction ensuite la côte Sahraouie, la plus proche des Canaries espagnoles : 150 kilomètres d’Océan Atlantique à traverser.

C’est beaucoup plus long et périlleux que d’aller vers Mayotte. Mais l’avantage est que les Canaries ne sont pas un « cul de sac » comme Mayotte. Une fois que l’on y pose le pied, on est dans l’espace Schengen. Il y a 7000 places d’hébergement aux Canaries.

A la différence de Mayotte, les migrants sont rapidement transférés vers le continent européen. Les arrivées d’africains sont massives sur les Canaries, tous les jours. Leur nombre a doublé l’année dernière, plus de 40 000, et plusieurs centaines de morts… On ne sait pas exactement combien il y a de victimes, car souvent les naufrages sont ignorés.