Que se passe –t-il à EDM, électricité de Mayotte ?

accidents
EDM
©Mayotte la 1ere
Dans un communiqué de presse la CGT-Ma met en cause une gestion catastrophique de la boite. La faute à l’arrivée du groupe Quaero dans le capital d’EDM.

Et pour illustrer ses propos, le syndicat liste les incidents de ces dernières semaines. Il y a eu le black out de la saint valentin,  le problème localisé à la production solaire de Jumbo score, serait survenu  suite au transfert d’exploitation de ce site de Schneider à Totalénergie avec le remplacement de matériels.   

Une autre coupure a touché une partie de l’île ce lundi,  évitable selon la CGT-Ma, si sur les 8 groupes de production 3 n’étaient pas en panne. Un autre incident a eu lieu à Sada, il y a deux mois.  

Pour le syndicat, c’est la politique à bas coût menée par la direction, concernant notamment la maintenance depuis l’arrivée du groupe Quaero qui serait  à l’origine de ces pannes à répétitions. Et c’est pour cette raison que la CGT-Ma, s’était opposée à l’entrée du fonds Quaero dans le capital d’EDM. Deux ans après, le syndicat voit ses craintes se confirmer.  Il s’inquiète de l’avenir  d’EDM, avec de nouvelles évolutions en cours de réflexions ou de déploiement comme l’entente EDM et Totalénergie sur la biomasse liquide pour l’usine des Badamiers.

Pour l’intérêt de la population, le syndicat appelle les élus locaux à prendre leurs responsabilités dans la gestion d’EDM  et demande la reprise des parts de Quaero par EDF et la reprise de l’exploitation par EDF DSEI présente sur l’ensemble des DROM-COM sauf  Mayotte.

 Autrement, la population devrait se préparer à un  avenir douloureux. 

Contactée par nos journalistes, la direction d'EDM n'a pas donné suite à nos sollicitations.