Raissa Andhum : « j’ai prêté serment, mais je me sens libre »

zakweli
Raissa Andhum, 3ème vice-présidente du CD en charge de l’aménagement et du développement durable
©Mayotte la 1ere
Raissa Andhum, 3ème vice-présidente du Conseil Départemental en charge de l’aménagement et du développement durable, était l’invitée de Zakweli.
 
L’élue est revenue sur le serment qu’ont dû prononcer les conseillers en 2015 devant le président Soibahadine Ramadani.

Oui j’ai prêté serment, mais c’était uniquement pour assurer que nous allions élire M. Soibahadine à la présidence. Mais ensuite nous étions libres sur toutes les autres décisions.

Raissa Andhum.

« J’ai prêté serment mais je me sens libre » insiste Raissa Andhum.

La vice-présidente se dit choquée par les événements violents qui se sont produits ces derniers temps. « La situation à Mayotte est très préoccupante. Avant nous connaissions les jets de pierre, maintenant ce sont les armes blanches, les couteaux, les chombos… ». Selon elle il faut travailler sur les causes de ces violences.

Mayotte est une île exigüe, elle ne peut pas contenir autant de monde.

Raissa Andhum


Enfin, concernant son mandat de 6 ans qui s’achève l’an prochain, Raissa Andhum affirme que c’était enrichissant, mais elle regrette « les nombreux obstacles administratifs pour mener à bien les projets, notamment les problèmes fonciers ».
Raissa Andhum, 3ème vice-présidente du CD en charge de l’aménagement et du développement durable