Ramlati Ali : « Le silence du ministre, c’était pas bien, et on le lui a dit »

zakweli
ali ramlati

La députée de Mayotte Ramlati Ali était l’invitée de Zakweli ce mardi.

L’élue a signé la lettre commune des parlementaires, du président du Conseil Départemental, et du président de l’Association des Maires de Mayotte : « cette lettre a été adressée à plusieurs ministres, nous l’avons donnée au préfet ; nous disons effectivement que Mayotte n’est pas prise en compte ».

Ramlati Ali dit que

le silence du ministre des outremers en a choqué plus d’un. Depuis, il est intervenu sur les ondes. Mais son silence auparavant, c’était pas bien, et on le lui a dit

Ramlati Ali

La députée espère que les ministres des outremers, de la justice, de l’intérieur et des affaires étrangères viendront, « car il faut que les ministres viennent pour qu’on leur montre ce qui se passe ».

Ramlati Ali se prononce pour la création d’un centre éducatif fermé à Mayotte, « nous ne voulons pas dépendre des places disponibles dans celui de la Réunion ». La députée se dit favorable à la contribution de l’armée « pour casser cette courbe de violence » Par ailleurs elle dit attendre plus de l’opération « Shikandra » de lutte contre l’immigration clandestine. « Je souhaite que le ministre des affaires étrangères vienne car la France doit montrer ses muscles ».

« Je suis contre un confinement total »

Interrogée sur l’épidémie, la députée Ramlati Ali affirme : « Le virus ne se promène pas tout seul, c’est nous qui nous promenons. Il faut casser la courbe, il ne faut pas sortir ». Selon Ramlati Ali, « la population doit prendre ses responsabilités. Faut-il demander aux forces de l’ordre d’être derrière nous tout le temps ? ». L’élue se dit contre un confinement total « car il ne serait pas respecté, et il faut éviter de bloquer l’économie ».