Rencontrez Zaoudjati Abderemane, la coach pour adolescents

portraits
Zaoudjati Abderemane
©Département de Mayotte
Zaoudjati Abderemane, jeune-femme de 27 ans est ce que l’on appelle une « Mahoréunionnaise ». Originaire de Labattoir, elle arrive à La Réunion à l’âge de 11 ans, dans la ville du Port, avec sa famille.
Après l’obtention d’un baccalauréat économique et social, Zaoudjati Abderemane poursuit ses études en licence administration économique et sociale, option collectivité territoriale, d’abord à La Réunion puis à Bordeaux.

Devenue maman, elle déménage en Alsace et devient auxiliaire de vie scolaire. Un métier au contact des enfants handicapés, qu’elle exerce durant 3 ans avant de rentrer à La Réunion au mois de juillet dernier pour retrouver les siens.

J’ai toujours eu dans l’idée de partir voir autre chose pour mieux revenir.

Alors qu’elle cherche un emploi, elle croise le chemin de celle qui va devenir son binôme, une rencontre qui va chambouler le cours de sa vie. À deux, elles échangent sur leurs parcours, leurs projets et se rendent compte une volonté commune les anime : celle de venir en aide aux adolescents.

C’est ainsi que l’association Actions pour la Diversité, l’Excellence et la Réussite (ADER) voit le jour. Les deux jeunes-femmes accompagnent les ados de la 6ème à la 2nde en dehors du temps scolaire et les aident à mieux s’organiser, à mobiliser leurs connaissances et à utiliser les outils autour d’eux (dictionnaire, internet…). Il s’agit de les rendre acteurs de leurs parcours scolaires et surtout autonomes.

Après seulement quelques mois, les parents voient déjà des résultats auprès de leurs progénitures. La prochaine étape sera d’installer l’association ADER, jusque-là héberger par une autre structure, dans son propre local et d’acquérir le matériel nécessaire.

Il n’y a pas de chemin tout tracé, c’est quelque chose que j’ai réalisé et que j’essaie de transmettre autour de moi. Surtout aux femmes, la persévérance est notre force, peu importe l’épreuve, il faut se relever

tient à faire savoir Zaoudjati Abderemane elle qui a traversé les épreuves sans se laisser abattre, avec pour moteur son fils de 5 ans.