publicité

La revue de presse régionale

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le , mis à jour le
KENYA
Tous les journaux de l’Afrique de l’Est parlent de l’événement qui a secoué l’Afrique tout entière : L’annulation de l’élection présidentielle au Kenya. C’est une première sur le continent : vendredi dernier, contre toute attente la Cour Suprême du Kenya a annulé les résultats qui donnaient le président sortant Uhuru Kenyatta réélu, après avoir constaté des fraudes massives qui ont été prouvées. La Cour suprême kenyane se s’est pas rangée du côté du pouvoir.
Ce n’est pas la première fois que les élections au Kenya sont contestées. On se souvient qu’en 2007 la présidentielle s’était soldée dans un bain de sang. Moins de violence en 2012, mais aussi de la triche. Cette année, pour la première fois l’autorité judiciaire s’impose. Une nouvelle élection doit être organisée dans les 60 jours. Les partisans de l’opposant Raila Odinga jubilent. Cela faisait déjà trois fois que leur leader était écarté. Le président sortant Uhuru Kenyatta, a dans un premier temps accepté le verdict de la cour ; mais depuis ce week-end le discours a changé. Il fustige les juges. Il refuse que la commission électorale soit changée comme le demande l’opposition. La crainte de débordements violents est toujours présente.

MADAGASCAR
La bataille s’annonce rude pour les élections présidentielles de l’année prochaine. Ce sera une bataille à trois : le Président sortant, Hery Rajaonarimampianina veut conserver son siège ; mais deux anciens présidents
Andry Rajoelina , et Marc Ravalomanana veulent également retrouver le pouvoir.
« Midi- Madagascar » explique que  « le président est déjà entré en campagne depuis longtemps. Il multiplie les inaugurations et vante les réalisations de son régime. Dans le même temps, il fait tout pour, déstabiliser son rival, Marc Ravalomanana.  Mais il va devoir tenir compte de la prochaine entrée en lice d’Andry Rajoelina.  On affirme que ce dernier va mettre le paquet et qu’il n’épargnera pas le président Hery Rajaonarimampianina.  Marc Ravalomanana est en train de retrouver un regain de popularité. Andry Rajoelina a lui aussi une base très fidèle. La fièvre électorale va gagner tous les états-majors.

Le gouvernement annonce son intention de mettre en vente les bois de rose saisis, explique l’Express de Madagascar
La ministre de l’environnement, Johannita Ndahimananjara estime que cette vente pourrait rapporter des dizaines de millions de dollars.
Pourtant, la commercialisation de ces bois précieux reste encore soumise à certaines conditions au niveau de la Convention sur le commerce international d’espèces de faune et de flore menacées d’extinction (Cites)

« Les autorités ne devraient pas se hasarder dans la libéralisation totale de l’exportation de bois précieux à la veille des élections présidentielles » dit un reponsable d’une association de défense de l’environnement « Si le gouvernement tient toujours compte de cette idée de commercialisation des bois de rose, il doit redoubler leurs efforts dans les recommandations de la Cites notamment sur les mesures prises contre l’exploitation et l’exportation illégale de ces bois précieux. Dans l’affaire du bois de rose de Singapour, par exemple, tout le monde attend la poursuite des «complices locaux». La plainte contre X déposée au mois de mai   semble ne donner aucune suite.

LA REUNION
Le JIR expose une enquête de la chambre de commerce « sur la situation du commerce et comportement d’achat à la Réunion » éditée en 2015, les 15 hypermarchés réunionnais capteraient 49% des achats alimentaires, soit 784 millions d’euros de dépenses. C’est 10 points de plus qu’en métropole ! Les supermarchés totalisent 27% des achats alimentaires, soit 432 millions d’euros. Le petit commerce se défend : il capte 15% des dépenses alimentaires. Autant dire que le secteur de la grande distribution affiche une santé insolente.
on compte donc 15 hypermarchés à la Réunion : 6 dans le Sud, 4 dans le Nord, 3 dans l’Ouest et 2 dans l’Est
le Sud est la micro-région la mieux dotée en matière de commerces : il regroupe plus du tiers des commerces et des services de l’île.


1 504 501 939
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play