publicité

Revue de presse régionale

  • Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
MADAGASCAR
Madagascar reçoit pour la deuxième fois la princesse Anne, fille de la reine Elisabeth d’Angleterre.

la Princesse Anne assisté hier à une messe en la cathédrale anglicane Saint Laurent, à Antananarivo, pour commémorer le bicentenaire de la signature du Traité d’Amitié entre le Royaume-Uni et Madagascar. Il faut savoir que la royauté malgache a entretenu des relations étroites avec l’Eglise d’Angleterre et que pendant la fin du 19ème et le début du 20ème siècle la bourgeoisie Merina des hauts plateaux étaient très influencée par la religion et la culture anglaise à l’époque où la France et l’Angleterre se disputaient les iles de l’Océan Indien.
La princesse Anne est donc un peu chez elle à Antananarivo. Elle va parcourir d’autres provinces, notamment Diego.
Malgré le prestige qui entoure la famille royale c’est une visite discrète comme semble l’apprécier « l’Express » :
« Sur la pointe des pieds. La princesse Anne, princesse royale de la Grande Bre-tagne, a débarqué, à Mada¬gascar. Bien que sans tintamarre, la visite de ce membre de la famille royale du Royaume-Uni, est officielle et d’un symbolique fort en ces temps épidémiques »
Et le journal ajoute :

« La visite de la princesse Anne pourrait être considérée comme un signal positif fort envers le reste du monde, en ces temps difficiles.
Contrairement à certains pays qui ont coupé les ponts avec la Grande île, dernièrement, ou encore les touristes qui ont rebroussé chemin, des rendez-vous internationaux annulés, la princesse royale, n’a ni ajourné, ni annulé son déplacement. Car, au-delà de ses maux passagers ou persistants, Madagascar, a plus d’atout à offrir ». 
COMORES
Un ancien palais du sultan d’Anjouan est en cours de restauration à Mutsamudu.

Ce sont des architectes français de l’association CHAM (Chantiers, histoire et architecture médiévale) qui sont en train de travailler dans ce palais situé au cœur de la médina de Mutsamudu.
Le chantier s’étend sur deux mois, et comporte deux phases : “d’abord l’inspection du bâtiment, puis les travaux proprement dits de restauration de la façade ainsi que la “sécurisation” des fissures dans les murs”.
Ce palais construit en 1786, est inscrit au classement du fonds mondial pour les monuments historiques.
Le journal Al Watwan rappelle par ailleurs que la Citadelle, autre monument historique célèbre de Mutsamudu, a déjà lui aussi subi des travaux de nettoyage et de restauration, et accueille en ce moment un jardin botanique.

MAURICE
Un nouvel avion dans la flotte de la compagnie Air Mauritius ; l’Airbus A350 a effectué son vol inaugural.

C’est, chez Airbus, le concurrent direct du Boeing 787 « Dreamliner » que l’on voit quotidiennement à Mayotte sous les couleurs d’Air Austral.
« Sept autres A 350 sont attendus dans les cinq prochaines années » écrit le quotidien « Le Mauricien » ; « Ce renouvellement de la flotte du transporteur national coïncide avec les 50 ans de la compagnie et de l’indépendance du pays ».
Air Mauritius qui traverse en ce moment une zone de turbulence avec la révolte des pilotes contre le rabotage de leurs salaires et les conditions de travail. La compagnie avait décidé de sanctionner durement trois pilotes qui ont été licenciés ; mais le conseil d’Administration doit toutefois se réunir pour éventuellement accepter de les réintégrer contre des excuses.
Ces pilotes avaient mené un mouvement de fronde en se mettant ensemble en congé maladie, obligeant la compagnie à annuler des vols.
Toujours à Maurice: l’aéroport de Plaisance vient d’être classé meilleur aéroport de la région Afrique pour la 3e année consécutive. Dans la catégorie des moins de 5 millions de passagers, il devance Durban et Capetown.




A l’Ile Rodrigues la pêche au poulpe reprend après deux mois d’interdiction ; comme à Mayotte, on laisse aux poulpes la possibilité de se reproduire tranquillement.

A Rodrigues la pêche aux « zourites » est interdite de mi août à mi-octobre, c’est la période de reproduction. Les « zourites » sont une richesse et une spécialité traditionnelle de l’île. Elles sont séchées puis exportées. La reprise de la pêche donne traditionnellement lieu à un concours et là c’est un pêcheur talentueux et chanceux qui a gagné en ramenant un poulpe de 7, 4 kilos. Cela n’a pas été facile de le sortir de l’eau raconte ce pêcheur au journal « Le Mauricien ». Il dit connaitre tous les recoins tout autour de Rodrigues pour trouver les poulpes.

A Maurice, la presse annonce que la « tant’ bazar » devrait coûter plus cher à partir du mois de novembre.

La « tant’bazar », en créole, c’est le panier de la ménagère. Les prix vont augmenter parce qu’il fait de plus en plus chaud, « le soleil tape de plus en plus fort » écrit l’Express de Maurice. Les plantations sont moins bien irriguées. Les prix des fruits et légumes frais vont donc monter.
Ce sont des prix qui nous feraient rêver à Mayotte. Les tomates vont monter jusqu’à 1,50€ le kilo. A Maurice c’est très cher, actuellement le kilo est à environ 70 centimes. On ne vit pas dans le même monde.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play