publicité

Revue de presse régionale

  • Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES
Aux Comores la décision présidentielle de supprimer la Cour Constitutionnelle n’a pas fini de faire des vagues.


Pour ceux qui auraient manqué le début de l’histoire, rappelons que la semaine dernière le président Azali Assoumani a fait annoncer par communiqué sa décision de mettre fin aux activités de la Cour Constitutionnelle, et de transférer les compétences de cette cour à la Cour Suprême. Une suppression justifiée par le fait que la Cour Constitutionnelle ne fonctionne pas car la plupart des juges arrivés en fin de mandat n’ont pas été renouvelés. De fait, ces juges n’ont pas été renouvelés car le président n’a jamais organisé leur prestation de serment.
Hier,  les trois juges encore en poste à la Cour ont adressé une lettre au président pour lui dire que sa décision était nulle et non-avenue, car inconstitutionnelle. Un président de la République n’a pas le droit de se débarrasser de la plus haute juridiction de l’Etat, garante de la constitution.
La lettre des trois derniers juges a été publiée sur les réseaux sociaux. L’affaire va loin puisque, par les mêmes réseaux, on apprend que le journal « Al Watwan » n’est pas paru hier en signe de protestation contre une injonction du ministre de l’intérieur. Ce dernier aurait passé la consigne suivante à la rédaction du journal : « Le président Azali m’a envoyé vous dire qu’il ne souhaite lire dans vos colonnes aucune critique de sa décision ».

COMORES MAYOTTE
Un nouveau quotidien parait dans la presse de l’archipel


Bienvenue à « Massiwa », un nouveau journal qui ambitionne d’être vendu dans toutes les îles, y compris Mayotte. Une petite équipe de 5 journalistes a lancé ce projet. Massiwa, d’ailleurs, apporte son soutien à la direction et la rédaction de « Al Watwan » aux prises avec le pouvoir à Moroni actuellement.

MADAGASCAR
A Madagascar avait lieu ce dimanche la cérémonie de béatification de Lucien Botovasoa.


Lucien Botovasoa était un instituteur chrétien très pieux, à la fois animateur culturel et sportif. Il avait fait le choix de venir en aide aux plus pauvres et de partager sa foi, vivant lui-même dans le dénuement.
En 1945, Madagascar connaît une période de troubles politiques et réclame son indépendance. Considéré comme traître parce qu'il est l'ami des missionnaires français et qu'il propage leur religion, Lucien Botovasoa est enlevé par un groupe de nationalistes extrémistes. Il sera battu avant d'être décapité.
Le pape François a accepté d’en faire un « bienheureux », c’est un statut juste avant celui de « Saint » chez les catholiques.
La cérémonie de béatification a rassemblé plus de 40 000 personnes dimanche à Vohipeno, au sud est de la grande île. Toutes les grandes personnalités du pays ont fait le déplacement, notamment le président de la république et ses adversaires dans la campagne présidentielle actuelle. Tous ont entendu l’homélie prononcée par le cardinal Maurice Piat venu de l’ïle Maurice, un discours axé sur la lutte contre la corruption.

LA REUNION
Une opération anti-drogue de grande envergure a été menée hier à la Réunion.


La police s’est déployée à 6h00 du matin hier dans le quartier du Chaudron à St Denis, ainsi qu’à Saint-André, Bras-Panon, Sainte-Marie et Saint-Gilles. De gros moyens ont été mis en œuvre, des unités canines, le GIPN, un hélicoptère de la gendarmerie. Plusieurs interpellations ont eu lieu.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play