publicité

Revue de presse régionale du 11 Mai 2018

  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
COMORES MAYOTTE

A propos de la suspension des visas : Moroni prépare « une riposte civilisée » dit le ministre des affaires étrangères.


Lors d’une conférence de presse Mohamed Souef Elamine n’a pas voulu préciser plus ce qu’il veut dire par « riposte civilisée ». Le ministre comorien des affaires étrangères dit qu’un certain nombre de mesures sont envisagées pour répondre à la France ; « nous allons réagir au moment opportun ». Il a laissé les journalistes sur leur faim. Il dit aussi que la partie française ne donne pas de réponse claire aux propositions comoriennes sur Mayotte, et qu’elle déplace le problème sur le terrain de la coopération bilatérale.

« Et puis tant pis pour le rayonnement de la France » dit-il ; « nos étudiants, nos commerçants et les gens qui vont se faire soigner iront en Chine, en Inde, ou en Tanzanie »

MADAGASCAR

Pas d’élément nouveau dans la crise malgache. Hier c’était jour férié de l’ascencion dans la grande- île en majorité chrétienne.


Une journée tout de même mise à profit pour réfléchir aux différentes propositions de la Commission électorale : des présidentielles anticipées, à la date prévue, ou retardées. Les avis divergent au sein de l’opposition : Le « MAPAR », parti de l’ancien président Andry Rajoelina est plutôt favorable à une présidentielle anticipée afin que le pouvoir n’ait « pas le temps de préparer la fraude » dit un député. Du côté du « TIM », le parti de l’ancien président Marc Ravalomanana on pense au contraire que des élections anticipées seront difficiles à organiser dans les 20 000 bureaux de vote de Madagascar. Quoiqu’il en soit, selon la commission électorale, c’est d’abords au gouvernement de choisir.

MAURICE

A Maurice, 120 travailleurs étrangers ont manifesté hier devant le ministère du travail.


Selon « l’Express » de Maurice ils protestent contre de mauvaises conditions de travail et de salaires dans l’entreprise textile qui les emploie. Les industries mauriciennes emploient de la main d’œuvre venue du Pakistan et du Bangladesh.

Par ailleurs la justice mauricienne poursuit actuellement 80 entreprises qui ne respectent pas le salaire minimum ; il a été instauré depuis décembre dernier dans le pays ; fixé à 8 140 roupies, soit environ 200 euros.

SEYCHELLES

Le gouvernement seychellois continue son train de mesures pour l’environnement.


Nous parlions hier de l’interdiction des pailles pour les boissons. A partir du mois de juillet, une consigne sera obligatoire pour toutes les bouteilles en verre. 13 centimes d’euros par bouteille. Elles seront ensuite recyclées. D’ores et déjà les bouteilles en plastique sont interdites dans le pays.

MOZAMBIQUE

Un naufrage au Mozambique. Un boutre surchargé de passagers a chaviré avec 62 personnes à bord.


Cela s’est passé à Cabo Delgado, presqu’en face de Mayotte, de l’autre côté du canal de Mozambique. Heureusement les secours sont arrivés assez vite et ont secouru 57 naufragés ; 5 personnes se noyées. Ce que l’on retient surtout dans l’article du journal « Opaïs », c’est que ce bateau était prévu pour emmener 21 passagers. Or, ils étaient 62 à bord.

LA REUNION

Les coupeurs de canne à sucre sont à l’honneur à l’Ile de la Réunion


La foire de Bras-Panon, dans l’Est de l’île, la plus grande foire agricole de la Réunion, rend hommage à ce métier très dur qui a longtemps été méprisé à la Réunion. Couper la canne était autrefois l’activité principale des esclaves. C’était du travail forcé, longtemps considéré comme une punition. La foire de Bras-Panon rend à ce métier ses lettres de noblesse avec un concours par couple. C’est un couple d’agriculteurs de Sainte Rose, M. et Mme Alzi, qui a remporté le concours cette année. Chacun armé de son « sabre à canne » (c’est ainsi que l’on désigne la machette à la Réunion) ils ont coupé 265 kilos de cannes en dix minutes. Accompagnés de leurs fille, Camille 11 ans qui rêve de reprendre l'exploitation familiale, ils reviennent sur leur victoire et sur leur métier dans le « Journal de l’Ile de la Réunion » : "La coupe canne c'est une histoire de famille chez nous et nous en sommes fiers".

SEYCHELLES

Les Seychelles vont implanter 7 nouvelles stations météo dans les îles les plus reculées de l’archipel.


Il s’agit de stations automatiques qui permettront d’affiner les observations et les prévisions météo dans tous les secteurs du pays. Il y a 115 îles identifiées dans l’archipel des Seychelles. 13 sont déjà équipées de ces stations automatisées. Ce réseau sera utile à tout l’Océan Indien notamment pour observer la naissance des cyclones. Les Seychelles sont très peu touchées par les phénomènes cycloniques, mais c’est souvent dans leurs eaux que naissent les cyclones qui descendent ensuite vers le sud.

BRUNO MINAS

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play