publicité

Revue de presse régionale du 17 novembre

[COMORES] L’affaire de la gifle assénée publiquement par le ministre de l’intérieur à un journaliste au Palais du Peuple continue de faire des vagues.

  • Par Marie Sawiat
  • Publié le
MADAGASCAR
Des étrangers en situation irrégulière à Madagascar c’est rare; des demandeurs d’asile c’est encore plus rare. La presse malgache s’est emparée d’une affaire d’étrangers sur laquelle les autorités restent muettes.
__________________________________________
Il y a d’abord des Pakistanais avec des visas expirés, ont été démasqués. Douze individus ont été arrêtés depuis mardi explique « l’Express ». Ils sont arrivés dans le pays avec un visa touristique et ont commencé à s’aventurer dans la vente à la sauvette de téléphones de contrefaçon.

Ensuite il y a des réfugiés demandeurs d’asile. Et là c’est « Midi-Madagascar » qui rapporte que «  les autorités malgaches auraient déjà donné leur feu vert pour l’accueil de réfugiés. Un projet mis en œuvre en collaboration avec le HCR, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés ». Le journal explique avoir constaté de visu dans un centre « la présence de ressortissants étrangers qui apprennent à parler la langue malgache. Une trentaine d’étrangers y apprennent à parler malgache chaque mercredi et samedi. L’anglais y est la langue d’enseignement.
Par ailleurs « Midi-Madagascar » croit savoir que le gouvernement se serait engagé à accorder la nationalité malgache à ces réfugiés. Beaucoup de photos et de rumeurs circulent sur les réseaux sociaux, s’inquiétant de la présence accrue de gens portant de longues barbes et vêtus de tenues traditionnelles.
Le journal appelle à une explication des autorités « ne serait-ce que pour rassurer la population ».


COMORES
L’affaire de la gifle assénée publiquement par le ministre de l’intérieur à un journaliste au Palais du Peuple continue de faire des vagues.
__________________________________________________
« Cette agression a heurté les professionnels de l’information » écrit le journal « Al Watwan » qui publie une photo du sit-in des journalistes comoriens sur les marches de l’Assemblée Nationale. Une quarantaine de professionnels se sont rassemblés pour dénoncer ce comportement agressif « triste et honteux pour le pays » disent-ils.

A ce propos, le ministre Mohamed Daoud – alias « Kiki de la République » - a réagi dans un communiqué :  « Je peux comprendre que des gens aient pu considérer ma réaction comme inappropriée. Je leur présente toutes mes excuses. Je rappelle à ce propos que tout en étant ministre, je ne suis pas moins une personne comme une autre qui ne peut résister indéfiniment qu’on s’en prenne gratuitement à son père, un paisible père de famille sans problème ».
Rappelons que le ministre reprochait au journaliste Oubeidillah Mchangama d’avoir sali la mémoire de son père sur les ondes d’une radio privée.


SEYCHELLES
Les Seychelles investissent dans la création de nouveaux barrages et dans le forage des eaux souterraines.
_______________________________________________
Comme Mayotte, les Seychelles sont soumises à une pluviométrie capricieuse qui peut entrainer des pénuries d’eau. Le gouvernement a annoncé qu’il fera appel à des spécialistes suédois pour réaliser des forages d’eau souterraine. Il envisage aussi de construire des barrages qui serviront à la fois de retenue d’eau et pour la production d’électricité. Les travaux auraient lieu à Mahé, l’île principale, ainsi qu’à la Digue. Les ouvrages prévus sont de dimensions modestes, l’ensemble de l’archipel comporte moins de 100 000 habitants.


LA REUNION

Le Conseil Constitutionnel a validé l’élection de Thierry Robert, député de la 7ème circonscription de la Réunion.

Son adversaire Cyril Hamilcaro  avait déposé un recours. Les griefs portant sur le financement de la campagne du candidat mais aussi le déroulement de la campagne électorale et les opérations de vote. Ses arguments n’ont pas convaincu les sages du Conseil Constitutionnel.
L’institution est en plein examen des recours. Pour l’heure il n’en a accepté qu’un sur 289. L’élection d’une députée de la République en Marche du Val d’Oise a été annulée hier.
Il lui reste encore 49 contestations à trancher, dont celle concernant l’élection de Ramlati Ali contestée par Elad Chakrina dans la circonscription nord de Mayotte.


LA RÉUNION
A la Réunion on a l’oeil rivé sur l’élection de Miss Monde
______________________________________________
La réunionnaise  Aurore Kichenin, représentera la France au concours Miss Monde. Elle a réuni le nombre de votes nécessaires pour figurer parmi les finalistes.
La finale se tiendra demain samedi 18 novembre, en Chine.  Face à elle, 7 candidates qualifiées pour la finale Miss Italie, Argentine, Népal, Colombie, Bangladesh, la République Dominicaine et Miss Mongolie.
Curieusement Aurore Kichenin n’est pas miss Réunion puisqu’elle avait été élue miss Languedoc avant de devenir première dauphine de miss France.
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play