publicité

Revue de presse régionale du 8 Mai 2018

Au sommaire :

Naufrage de kwassa à Anjouan, nouveau médiateur dans la crise malgache, pas de pitié pour les fonctionnaires corrompus à Zanzibar, indexation sur certaines primes supprimée pour les personnels hospitaliers à La Réunion.

© PHOTO D' ARCHIVES
© PHOTO D' ARCHIVES
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le

COMORES - MAYOTTE

Encore un naufrage meurtrier de « kwassa » au départ d’Anjouan pour Mayotte. Le bateau a chaviré avec 14 passagers. Une seule survivante a été secourue.


D’après les informations recueillies par « Al Watwan », des pêcheurs ont trouvé une vieille dame encore en vie, flottant au large de Mutsamudu et le corps d’une jeune femme. D’après le témoignage de la seule rescapée, Zainaba Abdallah, 70 ans, originaire de Moroni, le « Kwassa » dans lequel elle avait pris place pour aller à Mayotte a chaviré peu de temps après son départ de Ouani. La survivante a été hospitalisée à Anjouan. Selon elle, la barque était surchargée de passagers, leurs bagages, des jerricans d’essence. Les 12 autres naufragés n’ont pas été retrouvés. Triste détail rapporté par le journal, un sac de toile plein de fleurs de jasmin a été trouvé non loin du corps de la jeune femme.

MADAGASCAR

Un nouveau médiateur arrive dans la crise malgache, envoyé par les Nations Unies.


Il s’agit du diplomate et ancien ministre sénégalais Abdoulaye Bathily. Un vétéran des résolutions de conflits sur le continent africain. Il est envoyé par le secrétaire général des Nations Unies pour nouer le dialogue entre le pouvoir et l’opposition. « La solution est entre les mains des malgaches » a-t-il déclaré à son arrivée, et c’est le titre de « l’Express » de Madagascar. Le journal « Midi Madagascar » souligne lui l’extension du mouvement à la province, et notamment Tamatave dont le port est en passe d’être bloqué. « Madagascar Tribune » évoque le blocage de la banque centrale et le risque de se retrouver à court de liquidités.

ZANZIBAR

Un avertissement très ferme du président de Zanzibar à l’attention des fonctionnaires de l’archipel : Il sera sans pitié pour les corrompus.


Ali Mohamed Shein est le président de Zanzibar, qui fait partie de la même nation que la Tanzanie, mais avec une relative autonomie. Shein est en train de lancer dans l’archipel les mêmes méthodes que le président Tanzanien John Magufuli ; la chasse au gaspillage et à la corruption. Le journal « Citizen » rapporte que devant les membres de son parti réunis sur l’Ile de Pemba, le président de Zanzibar a fustigé non seulement la corruption, mais aussi la mauvaise gestion des fonds publics et la paresse de certains fonctionnaires… Avec un temps de retard sur le président tanzanien Magufuli qui est devenu la terreur des fonctionnaires tanzaniens.

LA REUNION

Mauvaise surprise pour les personnels hospitaliers à la Réunion : L’indexation sur certaines primes est supprimée.


Du fait de la suppression de l’indexation de ces primes, les salaires nets vont baisser de 80 à 100 euros par mois. Au total 7 primes différentes vont être ratiboisées explique le site « Zinfos 974 ». Douche froide pour les personnels qui disent ne pas avoir été prévenus. « C’est un mauvais coup de Paris » disent les syndicats. Le Syndicat Sud Santé Sociaux a déposé un préavis de grève à compter d’aujourd’hui.

BRUNO MINAS

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play