publicité

Saïd Cambi Saïd (CODIM ) s' étonne "que l'Etat dise qu'il y a une réduction de la délinquance à Mayotte".

Au cours de la manifestation du Codim, jeudi 12 juillet 2018, Saïd Cambi, membre de ce Collectif , a contesté les chiffres en baisse de la délinquance générale publiés par la préfecture de Mayotte.

© SAÏD CAMBI
© SAÏD CAMBI
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Saïd Cambi Saïd, un des responsables du Collectif Citoyen de défense des intérêts de Mayotte (Codim), s'est étonné "que l'Etat dise qu'il y a une réduction de la délinquance (...) alors qu'il y a eu deux mois où rien ne s'est passé à Mayotte parce que la population était sur ses gardes. (...) Pendant le reste des quatre mois, nous avons atteint le même niveau de délinquance qu'au cours des 6 mois de l'année dernière."

"Au moment de notre mouvement de grève, des centaines de militaires étaient descendus sur Mayotte juste pour sécuriser l'élection (législative partielle, ndlr). Une fois les élections passées, ils sont tous partis. Maintenant, les gens se font agresser sur les routes, dans les maisons", a-t-il ajouté.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO - DIASAMVU MANIFESTAION DU CODIM
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO - DIASAMVU MANIFESTAION DU CODIM

Baisse de la délinquance mais agressions contre les forces de l'ordre plus violentes

La délinquance générale à Mayotte au 1er semestre est en baisse de 11,7%, mais les atteintes contre les forces de l'ordre sont de plus en plus violentes avec plusieurs tentatives d'homicides recensées, a indique jeudi un communiqué de la préfecture de Mayotte.
Selon la préfecture, 4.128 faits délictueux ont été constatés au premier semestre, contre 4.677 durant la même période en 2017. 

C'est au premier semestre qu'a eu lieu pendant près de six semaines un mouvement de protestation populaire contre l'insécurité et l'immigration clandestine, au cours duquel des barrages ont paralysé le département.  
La diminution concerne aussi les atteintes volontaires à l'intégrité physique (-8,6%). Les atteintes aux biens sont aussi en baisse de 11,9%, essentiellement en zone police, et les cambriolages en diminution de 20,4%.
La préfecture explique ces résultats par la mise en place, pour calmer le mouvement populaire, du plan de sécurisation des établissements et des transports scolaires, et une mobilisation citoyenne renforcée.
Elle souligne que les atteintes contre les forces de l'ordre sont de plus en plus violentes avec plusieurs tentatives d'homicides recensées au cours des 6 derniers mois. Deux gendarmes ont ainsi été sérieusement blessés, dont l'un très grièvement, par des jets de pierres, à l'occasion d'une interpellation fin juin à Bandrélé (sud-est).
En revanche, la lutte contre l'immigration clandestine a connu une baisse sensible, avec 5.449 OQTF (ordre de quitter le territoire français) délivrés (-29,42%), notamment en raison du refus des autorités comoriennes de réadmettre leurs ressortissants en situation irrégulière à Mayotte. 
La préfecture indique aussi que 6.454 étrangers en situation irrégulière ont été éloignés (-28,64%), 97 kwassas (bateau transportant les migrants, ndlr) interceptés (contre 202 au 1er semestre 2017), 48 passeurs interpellés, et six filières (marchands de sommeil, reconnaissances frauduleuses de paternité, passeurs) démantelées. 

EMMANUEL TUSEVO - DIASAMVU 

A LIRE AUSSI :

Manifestation sous tension du Codim et de l'intersyndicale

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/manifestation-tension-du-codim-in...

Mayotte: Baisse de la délinquance mais agressions contre les forces de l'ordre plus violentes

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/lutte-contre-delinquance-immigrat...
  1 531 514 901

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play