publicité

Les salariés d'EDM en grève

Dans un communiqué Électricité de Mayotte a annoncé à ses clients la fermeture exceptionnelle de l'accueil  physique ce mercredi 19 décembre. Le service est paralysé par la grève des agents. Ils dénoncent une situation sociale qui s'est dégradée au sein de l'entreprise.

  • Par Toufaili Andjilani
  • Publié le

Le service est donc bloqué depuis ce mercredi matin. L'appel de l'intersyndicale composée de la CGT , CFE-CGE /UNSA et FO  a été relativement bien suivi par les salariés. Une grève reconductible pour dénoncer la dégradation de la situation sociale au sein de l'entreprise. Plusieurs griefs ont été adressés à la direction, coupable aux yeux de l'intersyndicale de manquer de considération vis à vis des jeunes cadres de l'entreprise. Beaucoup se disent démotivés. Certains ont même quitté l'entreprise car ils estiment ne pas avoir de perspective d'évolution de carrières. L'intersyndicale reproche également à la direction une attitude discriminatoire vis à vis des anciens. Ces derniers se voient exclus des postes à responsabilité sous prétexte qu'ils ne sont pas suffisamment diplômés. 
C'est le cas de Rastami Ali qui porte ce matin sa casquette de gréviste.


Cela fait plus de 30 ans qu'il travaille à EDM. C'est l'un des pionniers. Il a été parmi ceux qui ont installé les câbles de la centrale électrique des Badamiers. La première qui alimentait toute l'île en électricité. Rastami Ali a dessiné les plans du réseau électrique de Mayotte. Titulaire d'un DUT, Rastami Ali a gravi les échelons en allant se former régulièrement auprès des collègues d'EDM ultramarins.

Dans les autres DOM, les responsabilités passent dans les mains des natifs au fur et à mesure, ce qui n'est pas le cas à Mayotte

 Aujourd'hui Rastami Ali n'occupe plus ses fonctions de projet. Il reproche au conseil départemental, actionnaire majoritaire d'EDM de ne pas suffisamment peser sur la gouvernance de l'entreprise. Malgré sa frustration, Rastami Ali souhaite que les jeunes cadres restent dans l'entreprise pour dit-il , participer au développement d'EDM. Un souhait qui est pleinement dans les revendications de l'intersyndicale. Elle souhaite notamment que l'entreprise facilite les mutations des agents d'EDM dans le cadre des évolutions de carrières vers EDM. Les salariés attendent les conclusions du conseil de surveillance d'EDM qui a lieu ce mercredi 19 décembre à Paris. Le directeur d'EDM est attendu à Mayotte  ce jeudi 20 décembre pour négocier avec l'intersyndicale pour une sortie de crise.  
 

Sur le même thème

  • grève

    Grève à la Colas : échec des négociations

    Les négociations tentées aujourd'hui à la Colas ont échoué. Les syndicats ont exigé que la direction renonce à toutes les sanctions prévues contre certains employés en grève. La Colas ne l'entend pas de cette oreille.

  • grève

    Grève à la Colas : échec des négociations

    Les négociations tentées aujourd'hui à la Colas ont échoué. Les syndicats ont exigé que la direction renonce à toutes les sanctions prévues contre certains employés en grève. La Colas ne l'entend pas de cette oreille.

  • grève

    Menace de grève au Conseil départemental à compter du 5 septembre 2016.

     " Tous ensemble pour sauver le service public de notre département " : c'est le slogan fédérateur et rassembleur choisi par l' Intersyndicale des salariés du Conseil départemental. CFDT, SUD, CFE, CGC, FO et CGTMA dénoncent principalement les conditions de travail et le clientélisme.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play