Sensibiliser les mahoraises au dépistage du cancer du col de l’utérus

cancer
Dépistage du cancer du col
©Mayotte la 1ere

En France près de 1 000 patientes meurent chaque année du cancer du col de l'utérus. Dans le même temps près de 3 000 cas de ces cancers sont détectés par an d'où l’importance de se faire dépister.

En 10 ans les comportements des femmes ont bel et bien évolué. Le REDECA, réseau de dépistage des cancers, constate une régularité chez les patientes âgées de 25 à 45 ans.

Femmes
©Mayotte la 1ere

À l'occasion de la semaine européenne de prévention du cancer du col de l’utérus du 25 au 31 janvier, REDECA MAYOTTE, s'est mobilisé pour le dépistage du cancer du col de l’utérus. Face aux chiffres relevés de 3 000 femmes touchées par ce cancer en France qui cause la mort de 1 100 personnes, l'association a renforcé ses actions.

Semaine européenne prévention du cancer du col de l’utérus

Cette maladie est virale et transmissible, elle peut évoluer et envahir l'utérus si le dépistage est réalisé tardivement. Trouver la maladie en phase initiale est l’une des priorités de l’association.

Il y a encore une réticence auprès des femmes dans la tranche d'âge de 45 ans et plus. Les médecins rappellent qu'une personne dépistée suffisamment tôt, a plus de chances de guérison.

À Mayotte 5 000 frottis du col de l'utérus sont réalisés en moyenne par an.

Dépistage cancer : La semaine européenne de prévention du col de l’utérus