Sophiata Souffou : « les choses changent, les femmes dénoncent les maris violents »

journée internationale des droits des femmes
Sophiata Souffou
Sophiata Souffou est une des entrepreneures les plus connues de Mayotte. Elle se bat au quotidien pour les commerçants indépendants de l'île. ©Mayotte la 1ere
La présidente de l’ACFAV ( Association pour la Condition Féminine et Aide aux Victimes) Sophiata Souffou était l’invitée de Zakweli ce mardi.

On essaie de sensibiliser les femmes à toutes les formes de violence. Il n’y a pas que les coups, il y a aussi les violences verbales, les violences économiques. Il y a des maris qui poussent la femme à s’endetter. C’est un phénomène qui détruit la femme et toute la famille.

Sophiata Souffou


Sophiata Souffou estime que les choses changent, les femmes dénoncent les maris violents : « Si les femmes parlent, c’est grâce au travail de l’ACFAV». Mme Souffou explique que les 45 salariés de l’ACFAV travaillent en toute discrétion pour sécuriser les femmes victimes de violence.

La présidente de l’ACFAV insiste aussi sur le rôle que peuvent jouer les voisins : « s’ils voient ou entendent des choses, ils doivent dénoncer, toute victime doit être aidée ». Parfois « la religion, les coutumes l’entourage freinent cette volonté de dénoncer, mais c’est un devoir d’aider les victimes ».
Sophiata Souffou dans Zakweli