Taslimah Soulaïmana, le nouveau visage du combat des droits des femmes à Mayotte

société
Taslimah Soulaïmana
Elle a fait l’annonce sur son compte Facebook « Ensemble, œuvrons pour que les femmes à Mayotte puissent vivre dignement, à tous les âges de la vie ». Taslimah Soulaïmana a d’ores et déjà une feuille de route pour ses nouvelles fonctions.
Agée de 34 ans, Taslimah Soulaïmana était jusqu’à présent, salariée à la caisse de sécurité sociale de Mayotte.
Depuis 2011 en effet, date de l’obtention d'une maîtrise de droit en métropole, elle était en poste au sein du service de contrôle financier. C’est donc vers de nouveaux objectifs qu’elle se lance en acceptant de s'occuper des droits de la femme mahoraise.

Pour elle, la une femme mahoraise n'est pas reconnue à sa juste valeur et pourtant, sa place et son rôle dans l'histoire de Mayotte et dans son foyer font d'elles, des leviers importants de la société mahoraise. Mais pour la nouvelle directrice régionale au droit des femmes et à l'égalité entre les hommes et les femmes (anciennement délégation aux droits de la femme), cet aspect de la femme mahoraise n'est pas suffisamment valorisé.
 
Taslimah Soulaïmana

Toujours selon Taslimah Soulaïmana, cette femme mahoraise aux compétences multiples  a certes su s’imposer dans différentes sphères, comme dans l’économie, toutefois le chemin est encore long pour une émancipation globale et concrète. Et pour atteindre à cet objectif, si l’éducation reste l’arme principale, l’évolution des mentalités doit aussi suivre à ce niveau.

Et d’ores et déjà, Taslimah Soulaïmana s'est attaqué depuis sa prise de fonction le 1er avril dernier au dossier sensible des violences faites aux femmes avec le lancement d'une nouvelle campagne de sensibilisation pour aider la femme mahoraise à briser le silence.