mayotte
info locale

Les cadis comme médiateurs pour enrayer la délinquance

famille tsingoni
CADIS
©Aurelien Février
La mairie de Tsingoni, le conseil cadial et le Conseil Départemental ont signé ce mercredi une convention pour lutter contre la délinquance.

Une convention décidée il y a un an et mise en place pour la première fois ce mercredi à Tsingoni.

Elle doit s’étendre à l’ensemble des communes de Mayotte avec les cadis au centre du dispositif de la prévention contre la délinquance.
La mairie de Tsingoni, le conseil cadial et le Conseil Départemental ont signé ce mercredi une convention pour lutter contre la délinquance.
C’est en grande pompe que la signature de la convention s’est déroulée avec discours et buffets au programme. La commune de Tsingoni compte donc sur les cadis pour endiguer la délinquance notamment aux abords du carrefour de Combani. Les cadis auront une mission de médiation auprès des enfants, ça a le mérite d'exister nous dira un membre du RSMA. Le RSMA qui il y a quelques mois, après des nuits de violences à Combani, avait imposé un couvre-feu à ses stagiaires, mettant fin aux violences.
 

Un couvre-feu toujours en place aujourd’hui.

Certains jeunes de la commune ont appris avec humour la signature de cette convention.

A 22h, les cadis sont au lits et c'est souvent l'heure des débordements, on a hâte de les voir venir dissuader les jeunes de se battre.


C'est là toute la question, les cadis si puissant par le passé pour régler les conflits, ont-ils autant d'aura désormais notamment face à une partie de cette jeunesse sur le territoire qui représente plus de la moitié de la population.

Tsingoni est la première commune de Mayotte a signer cette convention départementale votée le 11 décembre 2018.
CADIS
©Aurélien Février