Quatre jeunes handballeurs à la conquête du haut niveau

handball tsingoni
4 handballeurs partent en centre de formation
Amil Maliki, Chamiry Riday, Oumar Moindjie et Nayir Bounou ©Bibi Mariame Halidi
Ils rêvent de devenir handballeurs professionnels, mais la route est encore longue. Amil, Chamiry, Oumar et Nayir s'envolent ce lundi pour La Réunion et Montpellier afin d'intégrer des filères qui les mèneront vers le haut niveau.
Quatre joueurs qui intègrent la même année des centres de formation, cela ne s'était encore jamais vu à Mayotte dans un sport collectif. Et cette année, les quatres jeunes, tous des garçons, sont licenciés au HC Select 976 de Tsingoni. Malgré l'épidémie de coronavirus et la fin de la saison annoncée au mois de mars Amil, Chamiry, Oumar et Nayir ont réussi à se faire repérer et faire valoir leurs qualités auprès du pôle espoir de La Réunion, mais aussi du centre de formation de l'un des meilleurs clubs français, le Montpellier Handball. Grâce également à leur entraîneur Zarouki Ali Minihadji, légende de l'ASC Tsingoni et ancien joueur professionnel qui a su les mobiliser durant cette période difficile.
Salimou Ali Minihadji, adjoint aux sports de Tsingoni
L'adjoint au maire de Tsingoni, Salimou Ali Minihadji, ancien handballeur remet le matériel aux jeunes. ©Bibi Mariame Halidi

Amil Maliki, 15 ans, Chamiry Riday, 14 ans et Oumar Moindjie, 15 ans s'envoleront lundi pour La Réunion, alors que Nayir Bounou prendra la direction de l'Hérault. Et pour les encourager, la commune de Tsingoni a organisé une réception. Le maire adjoint chargé des sports Salimou Ali Minihadji leur a remis un sac avec du matériel : survêtement, chaussures et ballon.Ces départs sont aussi possibles grâce au soutien financier du département.
Avec ce départ, le plus dur commence pour eux. Le pôle espoir de La Réunion est l'un des meilleurs de France. Quant au centre de formation du MHB, c'est celui qui a formé entre autres Mathieu Grébille, Mickaël Guigou ou encore Ludovic Fabregas.
Handball HC Select
Les quatre joueurs sélectionnés, avec leur entraîneur Zarouki Ali Minihadji ©Bibi Mariame Halidi

Les quatres jeunes ne sont pas les premiers à avoir emprunté cette voie. L'an dernier, des filles se sont illustrées. Tania Soultoini du Combani HC a intégré le Metz Handball, l'un des meilleurs clubs français, son ancienne coéquipière Zoloufayin Lassira est à Dijon, club évoluant en D1. Cette année, la Combanienne Dawiya Abdou part au pôle espoir de Toulouse. Et le HC Select 976 a également d'autres jeunes placés dans des équipes de haut niveau. Mais pour l'entraîneur du HC Select, l'objectif est avant tout réussir leurs études et d'avoir un bon comportement, pas forcément de devenir professionnels. Le statut de professionnel, ce sera la cerise sur le gâteau.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live