Un nouveau groupement pour les producteurs de bovins à Mayotte

agriculture
Les agriculteurs et éleveurs mahorais s'organisent autour d'un nouveau groupement
Les agriculteurs et éleveurs mahorais s'organisent autour d'un nouveau groupement ©Mayotte la 1ère
Le groupement des producteurs de bovins de Mayotte vient d'être créé avec pour principal objectif, porter la voix des producteurs locaux face au vide laissé par la COOPADEM, la coopérative agricole des agriculteurs et éleveurs mahorais, liquidée il y a 2 ans. Cette structure doit pouvoir porter la voix des producteurs locaux face au vide laissé par la COOPADEM.

Défendre les intérêts et les projets des producteurs de bovins à Mayotte, c’est l’objectif recherché avec la création de ce groupement cette semaine lors d’une assemblée générale constitutive à la CAPAM, la chambre d’agriculture de la pêche et de l’aquaculture de Mayotte.

Cette nouvelle structure est une association de type loi 1901. Elle regroupe une trentaine de personnes, et va travailler avec le groupement de défense de la santé animale, qui assure le suivi de la santé des animaux.

C’est Chebani Mouhamadi qui a été désigné le président de cette toute nouvelle structure qui jouera désormais le rôle d’interlocutrice face aux services de l’Etat, du conseil départemental et de l’Europe pour défendre les projets des producteurs de bovins locaux.

Et parmi ces projets, le développement de la filière bovine avec la production de lait et de la viande pour le besoin de la population. Le groupement pourrait par exemple participer aux réunions concernant le projet d’abattoir de Mayotte qui devrait être relancé.

La défense de la race du "Zébu mahorais", est aussi l’un des priorités de ce nouveau groupement. Il milite pour sa réhabilitation, d'autant que c'est une race très résistante face aux maladies.

Après les démarches administratives notamment pour l’enregistrement de l’association dans le journal officiel la semaine prochaine, le groupement devrait commencer ses travaux