Un plan quinquennal pour la justice à Mayotte

élections
MANSOUR
Mansour Kamardine interpelle une nouvelle fois le ministre de la justice sur l’insécurité à Mayotte. Il demande plus de moyens pour la justice afin que l’Etat de droit soit effectif, il faut pour cela l’adoption d’un plan quinquennal de développement de la Justice à Mayotte.

Un plan de développement sur 5 ans de la justice à Mayotte en 10 points très  précis, c’est la proposition du  député LR de Mayotte, Mansour Kamardine. Cela passe par la construction ; 

  • de la cité judiciaire, un projet de longue date qui n’est toujours pas réalisé,
  • la création d’une Cour d’Appel de plein exercice,
  • le renforcement conséquent des ressources humaines du tribunal judicaire en magistrats expérimentés et en greffiers 
  • et celui des personnels du parquet et de la police judiciaire.

Il faut aussi 3 notaires et 3 huissiers basés à Mayotte, ainsi qu’un centre de détention en complément de la maison d’arrêt de Majicavo, un autre centre pour mineurs et un traitement en urgence des milliers d’affaires au civil en instance. Pour prendre en charge une jeunesse trop nombreuse qui ne connait que la violence.

Plus qu’un centre éducatif fermé, c’est d’une structure innovante de socialisation avec un encadrement ferme que préconise Mansour Kamardine qui demande la mise en œuvre de la convention franco-comorienne d’entraide judiciaire en matière pénale signée en février 2014.