Une belle moisson pour les Mahorais aux championnats de France de kick light

boxe
Mariame Ahmed, championne de Fance de kick light (kickboxing)
Mariame Ahmed sur la plus haute marche du podium aux championnats de France juniors de kick light. ©Leïla Ousseni
Une quarantaine de jeunes mahorais est partie à Paris pour participer aux championnats de France de kick light. Et 13 d'entre eux reviennent avec une médaille.

La ligue mahoraise de kickboxing, muay thai et disciplines associées n'est pas peu fière de ses jeunes licenciés. Des jeunes de 6 à 16 ans qui ont représenté l'île dans ce qui se fait de mieux en France. Des jeunes qui se sont bien battus et qui ramènent au total 13 médailles de leur week-end passé à la Halle Carpentier.

Mariame Ahmed, championne de France de kick light
Mariame Ahmed avec sa médaille d'or et son diplôme de championne de France ©Pierre Lacombe/Outremer la 1ère

La seule médaille d'or obtenue est à mettre au crédit de Mariame Ahmed du Maoré Boxing de Majicavo. Celle-ci  s'est adjugée le titre juniors en moins de 42 kilos. C'est la deuxième fois que le club ramène un titre de champion de France chez les jeunes après le titre de Shayana Laurent chez les poussins en 2019.

Des résultats qui paient, 6 ans après la création de la ligue

Ces résultats viennent récompenser le travail des clubs de l'île, 6 ans seulement après la création de la ligue de Mayotte. Et ses progrès ne se limitent pas qu'aux combattants, mais aussi aux arbitres. El Had Ali, président de la commission d'arbitrage de la ligue a été sélectionné parmi les arbitres de ces championnats de France. Une reconnaissance qui valide le travail réalisé à Mayotte. Et qui donne du crédit à celle-ci auprès des partenaires. D'ailleurs, le conseil départemental s'est engagé à aider les clubs pour financer le voyage à Paris. Une aide qui a permis aux Mahorais d'exprimer leur potentiel, gagner de l'expérience et se confronter à une adversité qu'ils ne rencontrent pas forcément dans l'île.