Une épidémie de bronchiolite tardive en cours à Mayotte

hôpital
Bébé dans une maternité à Mayotte
La bronchiolite touche les nourrissons de moins de 2 ans. Elle provoque une gêne respiratoire et dans de très rares cas, elle nécessite une hospitalisation.

Les cas de bronchiolite ont soudainement augmenté depuis six semaines à Mayotte. Un phénomène qui préoccupe Santé publique France dans son dernier point épidémiologique publié hier.

A Mayotte, comme dans l'Hexagone, la bronchiolite est un phénomène saisonnier. Chez nous, la maladie survient au milieu de la saison des pluies au mois de janvier et le pic survient en février, avant de disparaître au début de la saison sèche fin avril, début mai.
Cependant, cette année, Santé publique France a remarqué que la venue de la maladie a été retardée. A partir du mois de mars, le nombre de passages aux urgences a augmenté et au début du mois d'avril, la maladie est passé au stade épidémique avec 24 passages aux urgences de nourissons de moins de 2 ans, soit 17 % de l'activité su service dans cette tranche d'âge. et en ce mois de mai, bien que l'activité soit en dminution aux urgences, l'épidémie est toujours en cours.

Taux de passage aux urgences, épidémie de bronchiolite
Le taux de passage aux urgences du CHM s'est accru au mois de mars. ©Santé publique France

La bronchiolite est une maladie virale très contagieuse, qui se transmet notamment par la salive, les éternuements, la toux et les mains, un peu comme le cornavirus. En France, près de 30 % des enfants de moins de 2 ans sont touchés par la maladie chaque hiver, ce qui représente 480 000 cas. Santé publique France estime à 2 à 3 % le nombre de nourissons de moins d'un an hospitalisés pour une bronchiolite sévère et le nombre de décès d'enfants dus à la maladie est inférieur à 1 %.

Point épidémiologique sur la bronchiolite au 19 mai 2021


Les symptômes sont variables. cela peut aller de la simple congestion nasale avec une toux légère et une fièvre modérée à une forte fièvre avec une respiration sifflante.l'enfant peut avoir du mal à manger et à dormir.

Quelques mesures simples existent pour éviter la bronchiolite :

  • Se laver les mains avant d’approcher un nourrisson. Cela doit durer 30 secondes, avec de l’eau et du savon ou en utilisant une solution hydroalcoolique s’il n’est pas possible de se laver les mains
  • Éviter, quand cela est possible, d’emmener son enfant dans les endroits publics confinés (transports en commun, centres commerciaux, etc.), où il risquerait d’être en contact avec des personnes enrhumées
  • Ne pas partager les biberons, sucettes ou couverts non lavés
  • Aérer la chambre en ouvrant les fenêtres au moins 10 minutes par jour
  • Ne pas fumer à proximité des bébés et des enfants
  • Nettoyer régulièrement les objets avec lesquels le nourrisson est en contact (jeux, tétines…).