publicité

Vive les vacances : une pause s’imposait

Les établissements scolaires de Mayotte ferment leurs portes ce vendredi. Élèves et personnels partent pour les vacances de fin d’année. Entre exercice de droit de retrait pour cause de violences et les manifestations contre les rythmes scolaires,  le premier trimestre a été agité 

En fin d'année scolaire 2014 déjà, les parents d'élèves et les syndicatsmanifestaient contre les nouveaux rythmes scolaires comme ici à Tsoundzou dans la commune de Mamoudzou. © E Tusevo
© E Tusevo En fin d'année scolaire 2014 déjà, les parents d'élèves et les syndicatsmanifestaient contre les nouveaux rythmes scolaires comme ici à Tsoundzou dans la commune de Mamoudzou.
  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
Des écoles fermées pour cause de coupures d’eau ou de problème de sécurité des installations électriques
Il y a quelques mois, c’était une grève chez TOTAL, l’unique distributeur de carburants, qui avait bloqué tout le département.
Actuellement, les parents d’élèves et la majorité des syndicats d’enseignants descendent dans la rue pour dénoncer la marche forcée imposée par le Vice-rectorat pour appliquer la loi sur les nouveaux rythmes scolaires.
Des établissements scolaires ferment parce que les personnels estiment que leur sécurité et celle des enfants n’est pas assurée.
Un haut fonctionnaire avait dit, il y a quelques années, qu’il ne fallait pas trop investir à Mayotte pour ne pas qu’il y ait une trop grande différence avec les îles voisines. Cela était supposé atténuer l’attractivité de Mayotte. Au vu de la situation socio-économique actuelle à Mayotte, on serait tenté de croire qu’il (le haut fonctionnaire) a été entendu mais que les effets escomptés ne sont pas au rendez-vous.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play