publicité

06-12-17 Le nickel en déclin passe sous le seuil des 11.000 dollars

  • Par Alain Jeannin
  • Publié le
Le chemin est étroit et court entre la hausse et la baisse des cours du nickel. Il y a 15 jours, le métal frôlait les 13.000 dollars par tonne, mardi soir au LME à Londres il vaut 11.890 dollars, en baisse de 5 % pendant la semaine, et de plus de 10 % sur un mois.

1000 dollars perdus pour chaque tonne de nickel produite, le retournement est sévère constate le négociant londonien Marex Spectron.

Pas de panique pour autant selon le Metal Bulletin mais un repli provisoire avec des explications plausibles. Prises de bénéfice des traders, stocks mondiaux élevés, enthousiasme spéculatif prématuré pour la demande des batteries des véhicules électriques. Le marché londonien s'est enflammé, et cette flamme pour le moment s'est éteinte. On se rassure en découvrant le classement mondial des producteurs de nickel publié par l'INSG. La Nouvelle-Calédonie est le 5e producteur mondial de minerai et le 7e producteur métallurgique de la planète. La Chine est le premier importateur de nickel calédonien, et ces importations progressent de 20,8 % durant les neuf premiers mois de 2017.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play