10 tonnes de fret acheminées par vol exceptionnel

coronavirus
Aircalin Fret exceptionnel
©Caroline Antic-Martin
Alors que les vols à destination de la Nouvelle-Calédonie sont toujours limités en raison de la crise sanitaire, Aircalin a effectué une rotation exceptionnelle à la demande du gouvernement afin d’acheminer du fret urgent, notamment des médicaments.
 
A situation exceptionnelle, vol exceptionnel. Un Airbus A330 Neo d’Aircalin a atterri ce vendredi à l’aéroport de La Tontouta avec à son bord 10 tonnes de médicaments et de matériel médical et 2 tonnes de colis postaux.
 « Nous avons trois vols par semaine sur Tokyo, deux sur Sydney mais il y a des encombrements en termes de fret aérien donc ce vol a été réalisé dans cette perspective, indique Didier Tappero, directeur général d’Aircalin. L’avion était plein, dans les soutes bien sûr, mais même au niveau de la cabine car dans tous les racks nous avons mis du fret. Chaque volume disponible a été utilisé. »
Mission accomplie donc pour la compagnie aérienne locale qui a travaillé plusieurs semaines pour mener à bien cette rotation inhabituelle.
 
Fret exceptionnel Aircalin

L’opération est hors norme également pour Pacific Airport qui réceptionne les marchandises. En cause, le volume du fret : 130m3 et la nature des marchandises : certains médicaments doivent être stockés rapidement en chambre froide. Enfin, les normes sanitaires compliquent également l’organisation. « Tous les personnels qui sont au contact de l’avion en provenance de France sont équipés de combinaisons de masques et de gants, assure Boris Bouniatian, responsable du Fret de Pacific Airport. Et en ce qui concerne l’appareil, la désinfection est faite par les équipes de Pacfic Airport à la fois dans la cabine et dans les soutes. »
 

Priorisation du fret

L’ensemble des opérations est coordonné par le poste de commandement opérationnel fret. Depuis le 11 mai, ce service dédié uniquement à la gestion de crise veille sur la quantité et surtout la nature du fret. Il vérifie notamment le bon respect du schéma de priorisation des marchandises. « C’est une priorisation en dix niveaux, précise Eric Backès, directeur des Affaires économiques. Les trois premiers niveaux sont consacrés au fret médical et aux dispositifs sanitaire puis on retrouve par ordre de priorité le fret postal, les denrées périssables alimentaires, les pièces détachées ou mécaniques nécessaires aux opérateurs d’intérêt vital, etc. L’idée c’est de pouvoir arbitrer. »
 

C’est une priorisation en dix niveauxLes trois premiers niveaux sont consacrés au fret médical et aux dispositifs sanitaire.

Eric Backès, directeur de la direction des affaires économiques.



Mais  Air France ne respecte pas toujours ces priorités vitales au départ de Paris, déplore le Spadet, le Syndicat professionnel des agréés en douane et transitaires. Selon son président, Frédéric Pierson, « on est passés à deux doigts d’une pénurie d’insuline en Calédonie. Quand on sait ce que fait l’insuline en Calédonie, je pense que c’est grave. Air France fait un peu comme il peut, ou comme il veut. Peut-être  que le fret périssable est plus lucratif que le fret médical ou les médicaments.»

Coût de ce vol charter : 53 millions de francs. C’est le prix à payer pour résorber un stock résiduel de médicaments bloqué à Roissy et éviter d’éventuelles pénuries à l’approche du trafic intense de fin d’année. Bonne nouvelle : le gouvernement vient d’acter la mise en place d’une rotation hebdomadaire supplémentaire sur le Japon et donc Paris de début novembre à fin décembre.
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live