publicité

16e gouvernement : les réactions des élus au Congrès

Le 16e gouvernement n’aura pas de président ce jeudi. Aucune majorité ne s’est dégagée en faveur d’un des 3 candidats en lice : Thierry Santa, Jean-Pierre Djaïwé et Gilbert Tyuienon. Plus tôt dans la matinée, le nouvel exécutif a été élu par le Congrès.
 

  • N. Goapana avec S.Machoro et A.Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
Sans surprise, les onze membres du gouvernement ont été élus ce matin par les membres du Congrès. Ces onze membres ont été convoqués ensuite à huis clos au siège du gouvernement par le Haut-commissaire pour procéder à l’élection du président et du vice-président de l’exécutif.
Le scénario était attendu, en à peine un quart d’heure, les élus n'ont pas trouvé d’accord pour l’élection du président.
 

Pour un gouvernement collégial et solidaire

L’Avenir en confiance a renouvelé ce matin l’appel lancé pour je cite « un gouvernement collégial et solidaire. »
 

"J'espère que tous ensemble, on pourra travailler dans les meilleurs conditions et le plus rapidement possible au bénéfice des Calédoniens."


Blocage : alliance avec les indépendantistes ?

"L’appel qui a été lancé s’adresse à tous les mouvements politiques. Il a pour objectif de faire en sorte que l’on se retrouve dans un gouvernement collégial dans lequel toutes les sensibilités soient prises en considération. Et dans lequel chacun pourra être acteur. "

 
Thierry Santa


L’Eveil Océanien intègre ce nouveau  gouvernement avec l’arrivée de Vaimu'a Muliava, en cinquième position sur la liste Avenir en Confiance. 
L’Eveil Océanien qui a déjà annoncé son programme pour le gouvernement, le même pour les Provinciales. Vaimu'a Muliava avance serein au sein de cette institution.

Vaimu'a Muliava
Election membres du 16e gouvernement

 

Pas de changement de positions

Le groupe Calédonie Ensemble l’avait annoncé : son membre élu, ne votera pour aucun des candidats à la présidence.
Philippe Michel, président du groupe s'explique.
Philippe Michel

 

Blocage : appel à la responsabilité 

Dans cette situation de blocage, déjà connue notamment en décembre 2017 pour l'élection du président du 15e gouvernement, Gilbert Tyuienon appelle, cette fois-ci, à la responsabilité des non-indépendantistes pour élire un président. 
Cette situation de blocage en 2017 avait duré 3 mois. La situation s’était finalement dénouée grâce aux voix des indépendantistes qui avaient permis l’élection de Philippe Germain à la tête de l’exécutif.

Gilbert Tyuienon

 

Assurer la pérennité du secteur "santé" avec le plan Do Kamo


"Une collégialité nécessaire" estime de son côté Jean-Pierre Djaïwé, lui aussi candidat à la présidence du gouvernement pour l’UNI. Il fait son entrée dans ce 16ème gouvernement. Ils espèrent être à nouveau en charge de la santé afin de mettre en oeuvre le plan Do Kamo mené par Valentine Eurisouké (UNI) sous le 15e gouvernement.
Voté à l'unanimité au Congrès le 24 Mars 2016
Les 86 actions du plan Do Kamo relatif au modèle de santé vont permettre de réformer en profondeur le modèle économique et la gouvernance du système de protection sociale et de santé calédonien, pour les dix prochaines années.
 
Jean-Pierre Djaïwé
 

 







 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play