publicité

2 ans de prison pour le meneur présumé des cambriolages à Magenta

Au tribunal correctionnel de Nouméa, un jeune homme jugé pour de multiples cambriolages à Magenta. Les faits s’étaient déroulés en février, une vidéo du casse avait d’ailleurs fait le tour des réseaux sociaux. Il a été condamné à 2 ans d’emprisonnement avec maintien en détention. 

© NCla1ere/Martine Nollet
© NCla1ere/Martine Nollet
  • Jeannette Peteisi (CM)
  • Publié le
Sur les vidéos de surveillance, ils sont au moins une quarantaine de jeunes à avoir pillé la station Total de Magenta la nuit du 12 au 13 février, mais un seul comparaissait ce mardi matin au tribunal.
8 faits lui sont reprochés, des vols et des dégradations de biens, dont le magasin Champion et une vinothèque. Le prévenu est un habitué des tribunaux, il avait déjà été condamné 4 fois pour des vols. Son entourage le considère comme le leader de ces bandes organisées, ce qu’il a nié tout au long de l’audience, apparaissant très détendu à la barre.

Des victimes indignées

Les gérants de la station-service de Magenta,  venus témoigner, se sont dit indignés, exaspérés d’entendre sa version des faits. En 18 mois, ils ont été cambriolés à 8 reprises. Les propriétaires ont demandé au tribunal une condamnation plus sévère, étant donné que le sursis n’empêchait pas la récidive. « De son comportement, on voit bien qu’il s’en moque des préjudices qu’il a causés » a souligné l’avocate des parties civiles, Maître Verkeyn.
L’avocat de la Défense a quant à lui plaidé qu’il ne fallait pas tout mettre sur le dos de son client, et qu’il n’était pas le représentant de la délinquance calédonienne.
Le tribunal l’a condamné à 2 ans de prison ferme avec maintien en détention.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play