Tsunami aux Iles Salomon: alerte levée par le Haussariat pour la Nouvelle-Calédonie (MAJ)

séisme
tsustsu
4 heures après le séisme sous marin entre les Iles Salomon et la Nouvelle-Calédone, l'alerte TSUNAMi est officiellement levée pour la Nouvelle-Calédonie. Mais le Haussariat recommande la plus grande prudence pour les usagers de la mer!(dernière MAJ à 17H58, heure NC)
Plus de peur que de mal pour les Calédoniens qui ont été priés de s'éloigner des côtes et des rivages pendant près de 3 heures, après le séisme sous marin entre les îles Salomon et le Vanuatu, près des îles de Santa Cruz.
En Nouvelle-Calédonie, les mesures habituelles ont été prises pour évacuer les populations concernées sur les rivages, malgré l'absence des sirènes d'alerte tsunami qui, sur une partie de la côte est (comme à Poindimié) n'ont pas fonctionné! Un habitant de Poindimié nous signale que gendarmes et pompiers, faute de sirènes, ont sillonné toute la commune pour alerter la population avec des hauts parleurs.
La vague d'1 mètre, constatée sur certains rivages des Iles Salomon et qui ont provoqué des inondations et l'effondrement de plusieurs maisons dans les villages côtiers,faisant, selon des sources hospitalières 5 morts et 3 blessés (MAJ) ,  n'a causé aucun dégât sur les rivages calédoniens. A peine, certains habitants de la rivière Napoémien, à Poindimié, ont ils remarqué que l'embouchure est devenue , en l'espace de quelques instants, complètement trouble.. avant de redevenir propre quelques minutes plus tard.
L'alerte a finalement été levée par le Haussariat sur la Nouvelle-Calédonie, une heure après le centre d'alerte aux Tsunami d'Hawaï, mais la plus grande prudence est recommandée pour les usagers de la mer.
Depuis quelques mois, les séismes sous marins se multiplient dans la région mais sans causer de dégâts.
Le précédent séisme meurtrier remonte à 2007 aux Salomons: la région de Gizo avait été endeuillée par un tsunami qui avait ravagé les îles environnante et causé la mort de 52 personnes. Une vague qui était venue mourir sur les côtes calédoniennes sans faire ni victimes ni dégâts.

gonzague.delabourdonnaye@francetv.fr