Tsunami:pourquoi les sirènes d'alerte n'ont pas fonctionné!

séisme
sirène tsunami
6 ans après le tsunami qui avait ravagé les Salomons et causé la mort de 52 personnes, a-t-on vraiment retenu les leçons de l'époque ? Rien n'est moins sûr avec un système d'alerte pas encore rôdé,l'alerte régionale du mercredi 6 février ayant du mal à se faire entendre sur les côtes calédoniennes.
12H12 ce mercredi 6 février, un séisme de magnitude proche de 8 frappe la région de Santa Cruz, entre les Iles Salomon et le Vanuatu. Aussitôt, le centre d'alerte tsunami d'Hawaï déclenche une alerte régionale concernant les Salomons, la Papouasie Nouvelle-Guinée et ... la Nouvelle-Calédonie. L'information commence à circuler au bout de vingt minutes, avec des imprécisions géographiques dans les bulletins d'alerte du Haussariat? Ouest, Est, Iles? Rapidement, toutes les côtes sont en alerte mais, dans plusieurs communes de la côte est, les sirènes d'alerte au tsunami n'ont jamais retenti, obligeant gendarmes et volontaires à sillonner les routes ...avec un haut parleur.. Des dysfonctionnement déjà constatés il y a 2 ans après le tsunami meurtrier  du 11 mars 2011 au Japon.
Le Haut Commissariat a diligenté une enquête interne pour comprendre où se situent les dysfonctionnements. Comme le montre ce reportage ci dessous , réalisé à Touho, sur la côte est, communes et sécurité civile semblent se renvoyer la balle.

GLB

Ci dessous, le reportage à Touho de Brigitte Whaap et de Philippe Huneau (montage S. Trotignon)




Les Outre-mer en continu
Accéder au live