publicité

Les " Nouvelles Calédoniennes " : un rachat imminent sous haute influence ?

Pressenti depuis que les difficultés financières du Groupe Hersant sont connues et que ses repreneurs ( dont Bernard Tapie) ont annoncé leur intention de vendre les actifs du Groupe en Calédonie, le rachat des Nouvelles Calédoniennes ne serait donc plus désormais qu’une question de jours.

  • Martin Charmasson
  • Publié le , mis à jour le
Un trio d’hommes d’affaires, installés sur le territoire, va donc prendre le contrôle de l’unique quotidien du territoire et pas seulement...
Des acquisitions qui soulèvent de nombreuses questions. 
 
Les repreneurs choisis sont trois hommes très influents dans le paysage économique calédonien.
D’après nos informations, il s’agit de: Jean-Marc Bruel, défiscaliseur très médiatisé du grand tuyau, et de la 3G. Charles Lavoix, acteur phare de la grande distribution. Et Jacques Jeandot, patron du groupe automobile du même nom qui commercialise en Nouvelle-Calédonie, un grand nombre de marques. 
 
Ensemble, ils vont donc acquérir le seul quotidien d’informations du territoire, les "Nouvelles Calédoniennes".
Mais aussi le journal de petites annonces "Paru Vendu", la radio NRJ et deux imprimeries : les IRN et Pacific Print. 
On se dirige donc vers un quasi-monopole dans ce secteur de l’imprimerie, puisque le Groupe Jeandot détient déjà Nouméa Rotative qui publie le Gratuit et que de nouveaux équipements plus modernes ont été installés à Païta.
 
Mais ce qui interpelle encore davantage, c’est l’assise médiatique qu’offre ce package.
 
Une situation inquiétante, compte tenu des liens qui existent entre ces acteurs économiques d’importance et les hommes politiques locaux.

Les salariés des Nouvelles Calédoniennes n'ont toujours pas été officiellement informés de l'identité des repreneurs .

Dès février 2012, les journalistes des Nouvelles Calédoniennes se sont mobilisés en créant la Société des Journalistes, une association qui a pour mission principale de protéger la ligne éditoriale de leur journal afin d'éviter " une main mise " sur le contenu des articles publiés par le seul quotidien de Nouvelle-Calédonie.
 

Catherine Léhé, secrétaire de la SDJ des Nouvelles Calédoniennes.



Mêmes inquiétudes pour la Ligue des droits de l’homme en Nouvelle-Calédonie comme l'explique Elie Poigoune , président la LDHNC.

LDHNC

 

1 363 311 365

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play