nouvelle calédonie
info locale

La rupture définitive: création du MPC, le Mouvement Populaire Calédonien

politique
MPC
©NC 1ère
Naissance officielle du nouveau parti de Gaël Yanno,ce jeudi 28 mars, l'ancien député (2077/ 2012) a reçu le soutien de Jean-François Copé, le président de l'UMP.
 

La fin d'une crise interne au Rassemblement-UMP

 
La création du MPC symbolise la rupture définitive entre deux hommes, Pierre Frogier et Gaël Yanno, liés depuis de nombreuses années au sein du Rassemblement-UMP.
 
La fin aussi d'une guerre des clans, entre Frogieristes et Yannistes étalée sur la place publique et qui a déstabilisé l'électorat du Rassemblement-UMP, déjà mal en point depuis la défaite aux dernières législatives.

MPC
©NC 1ère

La légitimité UMP

 
Dans un courrier amical, Jean-François Copé, le président de l'UMP a non seulement adressé ses félicitations à Gaël Yanno mais l'a aussi informé que le MPC devrait être reconnu comme un parti associé à l'UMP.
 
L'emblème de l'UMP a déjà le droit d'apparaître lors des réunions publiques du jeune Mouvement Populaire Calédonien.
 
Rassemblement-UMP et MPC, deux légitimités UMP, comme à son habitude la Nouvelle-Calédonie joue la carte de l'originalité et de la complexité.
 
 

Un pari fou ou un risque calculé ?

 
En attendant le congrés fondateur, programmé pour fin juin, le parti compte huit porte-paroles officiels (Gaël Yanno, Sonia Backès, Gil Brial, Jean Wasman, Jean-Charles Moglia, Shonu Wayaridri, Peau Joseph Tipotio et Véronique Girard). 
 
Le MPC a pour ambition d'incarner le rempart contre l'indépendance tout en étant capable de négocier avec les indépendantistes une solution durable dans la France et d'apporter aussi des réponses concrètes aux préoccupations quotidiennes des Calédoniens...
 
A l'aube de 2014, Gaël Yanno et ses proches ont donc décidé de se jeter à l'eau, ils pourront peut-être profiter des effets positifs de la vague nouveauté ou bien se noyer dans la bataille pour la majorité au congrès de Nouvelle-Calédonie.

MPC
©NC 1ère

" L'union pour la France"

 
Mais afin d'éviter de se débattre dans le piège de l'isolement, le MPC a lancé dès sa première conférence de presse, un appel au rapprochement de la famille " loyaliste"  afin de constituer une 'union pour la France". 
 
Une union sacrée autour d'un socle commun: le maintien durable de la Nouvelle-Calédonie dans la France, le choix privilégier la négociation avec les indépendantistes mais sans craindre le recours au référendum prévu dans la l'Accord de Nouméa, le refus du gel du corps électoral, le refus d'envisager de nouveaux transferts de compétences sans avoir totalement mesuré l'impact des transferts déjà effectués et enfin réviser la clé de répartition afin de donner à la province sud les moyens de son fonctionnement.
 

 

Gaël Yanno, MPC  était l'invité du journal télévisé de ce jeudi 28 mars.

 

 
Publicité