nouvelle calédonie
info locale

"Petits mineurs": un partenaire indispensable?

nickel
Les mines Montagnat
©NC 1ère
Au fil des décennies, leur nombre a considérablement réduit, " les petits mineurs " ne sont plus qu'une poignée. Malgré l'implantation de nouvelles unités de traitement du minerai, leur rôle ne doit pas être sous-estimé....

 Une histoire intimement liée à celle de la Nouvelle-Calédonie


"Petits mineurs", on doit cette expression à Edouard Bridon, ancien propriétaire minier devenu journaliste et auteur d'une Histoire abrégée des mines de Nouvelle-Calédonie (1890) qui raconte le mécontentement suscité par le rachat de concessions minières à bas prix par la SLN, durant les années 1880.
Un coup de colère qui entraîna la formation d'un " groupe connu sous le nom de petits mineurs ".

Après la première guerre mondiale, de nouveaux noms apparurent : Henri Lafleur, Ernest Porcheron, Georges Montagnat ou Edouard Pentecost.
La famille Ballande, qui a conservé son domaine minier après l'absorption de ses usines métallurgiques par la SLN en 1937, appartient désormais à la famille des "petits mineurs ".
Pendant le boom du nickel, le nombre de "petits mineurs " s'établit entre 20 et 30, permettant ainsi de faire face à la hausse brutale de la demande.Ils multiplièrent leurs productions par cinq de 1966 à 1971, alors que la SLN ne pouvait que doubler la sienne.

Mais le boom passé, en 1972, leur production baissa de moitié...


Un partenaire indispensable


A la suite des Accords de Matignon et d'Oudinot, la Société des Mines du Sud Pacifique (SMSP) a été confiée à la province Nord en 1989, par la voie de son rachat par la SOFINOR.
En 1998, Michel Pentecost a cessé son activité et ses mines ont été rachetées par SMSP.

On ne compte plus aujourd'hui qu'une poignée de "petits mineurs" : le groupe Ballande avec la Société des mines de la Tontouta (SMT) et ses filiales, la société minière Georges Montagnat (SMGM), le groupe MAI avec ses filiales et la société Gemini.

Avec son partenariat avec XSTRATA, la SMSP ne peut plus désormais être considérée comme faisant partie du l'univers des "petits mineurs" calédoniens.

La construction de deux nouvelles unités de traitement du nickel en Nouvelle-Calédonie contraint les " petits mineurs " à évoluer mais il ne faudrait pas commettre l'erreur de sous-estimer leur importance et le rôle qu'ils vont jouer dans les prochaines années....tant que la Nouvelle-Calédonie regorgera de garniérite...


Exemple d'une mine exploitée par une entreprise "petits mineurs": la mine Vulcain à Tontouta  de la société Montagnat.

Le reportage d'Erik Dufour et de Michel Bouilliez de NC 1ère


DMCloud:53963


 

 

Publicité