L'affaire des fausses procurations d'Ouvéa: la cour d'appel de Nouméa confirme les peines

justice
vote urne
©NC 1ère
Un an de prison avec sursis, deux ans de privation des droits civiques. La cour d'appel de Nouméa a confirmé ce mardi les peines prononcées en première instance dans l'affaire des fraudes électorales à Ouvéa.
10 minutes! C'est tout juste le temps qu'il a fallu aux juges de la cour d'appel de Nouméa pour rendre le délibéré de l'affaire des fausses procurations.
 
Les magistrats ont  confirmé les peines prononcées en première instance: un an de prison avec sursis et deux ans de privation de droits civiques pour Jacqueline Deteix, la vice-présidente de la province des Îles Loyauté et pour l'ancien maire d'Ouvéa, Cyriaque Alosio.
 
Huit élus et employés de la mairie d’Ouvéa ont donc été condamnés pour avoir organisé, entre mars et décembre 2008, un système frauduleux de procurations pour les  élections provinciales de 2009.
 
Quatre ans après avoir dénoncé une inscription anormale d'électeurs sur les listes de la commune d'ouvéa, Naïa Watéou, une proche de Simon Loueckhote se déclare " être totalement soulagée".

ouvéa fraudes
Naïa Watéou et son avocat Maître Denis Milliard ©NC 1ère

Jacqueline Deteix a décidé de se pourvoir en cassation...
 

Le reportage de Nathalie Daly et de Maurice Ségu de NC 1ère.