La centrale à charbon de la SLN : l'industriel se mobilise pour tenter de convaincre ...

nickel
sln écologie
©NC 1ère
 Après plusieurs rencontres avec les écologistes, la SLN  a entamé cette semaine une série de réunions dans les quartiers de Nouméa, à commencer par les riverains qui vivent sous le vent de l'usine. Martine Cornaille sera l'invitée du journal télévisé de ce jeudi soir.
La future centrale à charbon ne fait pas l'unanimité en Nouvelle-Calédonie, en plus de la mobilisation des associations écologistes, le président du gouvernement,Harold Martin ( Avenir Ensemble) et le député Philippe Gomès ( Calédonie Ensemble) ont aussi affirmé sans ambiguïté leur opposition à ce projet, et donc à sa défiscalisation.
" La SLN et Eramet ont de mauvaises habitudes dont ils n'arrivent pas à se débarrasser, je les condamne sur la manière de faire", avait notamment déclaré le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie.


sln
Usine SLN de Doniambo à Nouméa ©NC 1ère

En métropole pas de soutiens officiels non plus, en avril 2013, interrogée à l'Assemblée nationale par la députée Sonia Lagarde (Calédonie Ensemble), la ministre de l'écologie Delphine Batho avait expliqué en termes à peine voilés que le gouvernement n'était pas favorable au choix fait par la SLN

Le gaz est, avait-t-elle précisé, préférable au charbon...et "le Gouvernement est prêt à expertiser toutes solutions alternatives au choix du charbon, qui pose évidemment un problème environnemental "
 
 

C'est donc dans ce contexte que l'industriel imperturbable poursuit sa "tournée" dans les quartiers de Nouméa, pour tenter de convaincre la population que la centrale à charbon est une bonne chose...

 
 
 

Le reportage d'Olivier Jonemann et de Nicolas Fasquel de NC 1ère.


 

L'invitée de la rubrique nickel du journal télévisé de ce jeudi sera Martine Cornaille, présidente de l'association Ensemble pour la planète, farouchement opposée à ce projet de centrale électrique à charbon.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live